Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Page créée le 21/01/2010 Mise à jour le 19/07/2016 Lorgue Cavaillé-Coll (1865) de léglise Saint-Pierre de Gerbéviller (54).
Pays : France Région :  Lorraine Départ. : Meurthe et Moselle Ville : Gerbéviller Local : Eglise Saint-Pierre Facteur : Cavaillé-Coll Année : 1865
Cliquer
Photos
Carte
Historique
Entrez dans le monde magique des orgues.
Passion,     Découvertes,     Partage....
Disposition
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha Retour France Dept. Retour France Dept.
L’église Saint-Pierre et Saint-Sylvestre a été construite entre 1858 et 1863 en grès des vosges, dans le style néo-gothique. Elle est due à l’architecte diocésain Léon VAUTRIN, à qui l’on attribue la construction de cent vint églises… Très endommagé au début de la première guerre mondiale, l’édifice a été reconstruit de 1920 à 1923. A noter la disposition de la sacristie qui entoure le chevet pentagonal ainsi que la richesse des vitraux et des boiseries qui ornent l’édifice. En 1865, peu de temps après la construction de l’église, l’orgue a été construit et mis en place par la maison parisienne d’Aristide CAVAILLE-COLL. Il s’agissait d’un don du marquis de LAMBERTYE, qui fit construire cette même année 1865 un autre instrument de 36 jeux pour sa chapelle palatine de Gerbéviller. Cet instrument se trouve aujourd’hui dans l’église St Maurice de Bécon à Courbevoie (92). L’orgue de chœur de l’église St Pierre est un instrument de transition entre les premiers instruments de CAVAILLE à structure classique et les grands instruments symphoniques qu’il produira par la suite. Il possède 18 jeux sur deux claviers et pédalier et il est placé dans le transept gauche (sud-est), à même le sol. La transmission est mécanique avec une console détachée, tournée vers le chœur. La pédale réduite de 18 notes est en tirasse permanente au grand-orgue. Pendant la 1ère guerre mondiale, l’instrument fut partiellement endommagé mais il subit surtout les outrages de pilleurs qui firent disparaître bon nombre de tuyaux. En 1922, le facteur DIDIER effectua des travaux de réparation, reconstruisant notamment toute la mécanique, qui avait beaucoup souffert. Dans les années 1990, l’instrument était devenu injouable et une restauration d’envergure s’imposait. L’instrument a été restauré en 1994 par la Manufacture Bretonne d’Orgues (Nicolas TOUSSAINT) de Nantes. L’orgue a été entièrement démonté. La tuyauterie manquante a été reconstituée sur le modèle d’orgues CAVAILLE similaires, notamment celui de St Pourçain-sur-Sioule et celui de l’abbatiale St Etienne de Caen (Carillon III du Positif).
Autres caractéristiques : 18 jeux - 2 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I - I/I 16' Tirasse : I/P permanente Appel des anches (B/D) Expression à cuiller Diapason : La = 435 Hz - Tempérament égal
Les derniers Les derniers