Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 15/04/2014 L’orgue Silbermann (1742) de l’église paroissiale de Zöblitz (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Zöblitz (Marienberg) Local : Stadtkirche Eglise paroissiale Facteur : Silbermann G. Année : 1742 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. La première église de Zöblitz fut construite entre 1480 et 1490, dans le style gothique. A la fin du 17ème siècle elle était devenue trop petite et nécessitait d’importants travaux. Il faudra attendre 1728 pour que les fonds soient trouvés afin de reconstruire entièrement l’édifice dans son apparence actuelle. La nouvelle église fut inaugurée pour le premier dimanche de l’Avent 1729. A noter la chaire-autel de 1736 avec ses colonnes en serpentinite, roche issue des mines de la région. L’ancienne église possédait un petit orgue depuis 1613. Il fut réparé et agrandi en 1620 et 1654. Lors de la construction de la nouvelle église, cet instrument était en très mauvais état. En 1736, la paroisse se mit en contact avec Gottfried SILBERMANN de Freiberg et Johann Tobias DRESSEL de Buchholz pour la fourniture d’un nouvel orgue. Le contrat fut conclu avec SILBERMANN en juin 1738. La construction ne démarra cependant qu’en début 1742 et l’instrument fut inauguré le 15 juillet 1742. Si l’instrument donna entière satisfaction, un litige de plusieurs années opposa la paroisse au facteur d’orgues, certains membres de la paroisse jugeant le coût de l’instrument trop élevé… En 1747, le buffet de l’orgue fut peint par Johann Anton FUCHS de Katharinenberg en Bohême, qui réalisa la même année la magnifique peinture rouge et les dorures de l’autel. En 1839, le buffet fut malheureusement repeint avec une peinture à l’huile blanche. En 1894, le facteur Guido Hermann SCHÄF de Freiberg a effectué des travaux de réparation. Il a ajouté une tirasse et remplacé l’accouplement à tiroir par un accouplement à tirant. En 1903, les frères JEHMLICH de Dresde ont abaissé le diapason à 440 Hz. Ils ont construit une Gambe 8’ et ont remplacé la Cymbale II par une Dolce 8’. En 1952, la maison JEHMLICH a reconstruit la Cymbale II. En 1997, grâce à un don de Hubert HOFER, la maison Wieland RÜHLE de Moritzburg (Saxe), a effectué une importante restauration rétablissant l’état original de l’instrument. Les modifications apportées au 20ème siècle ont été annulées, le diapason de 467 Hz (« Chorton ») a été rétabli ainsi que le tempérament inégal de SILBERMANN. Toute la tuyauterie, les sommiers, la mécanique, l’alimentation en vent et la console ont été restaurés. Le buffet a été repeint par le restaurateur Günther ALPHA de Schellenberg (Liechtenstein). L’instrument historique de SILBERMANN, que cette petite ville a la chance d’abriter, a retrouvé sa sonorité si particulière et enchanteresse et son apparence d’origine. Autres caractéristiques : 20 jeux - 2 claviers de 48 notes et pédalier 24 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I à tiroir Tirasse : I/P - 1894 Diapason : La = 467 Hz - Tempérament inégal Tremblant Voir la page des orgues de G. Silbermann