Orgues Orgues en France et dans le monde.

Retour Allemagne       Retour tous pays                                                                                 Historique              Photos

Weingarten  (D)

Abbaye

Gabler, 1750


Composition :

I. Grand-orgue II. Oberwerk III. Echo IV. Positif Hauptpedal 
         
Prestant 16  " Bourdon II-III 16 " Bourdon 16  " Principal doux 8  " Contre Basse II 32 + 16 "
Principal 8  " Principal Tutti 8  " Principal 8  " Flûte douce 8  " Sousbasse 32  "
Flûte à cheminée 8  " Flûte creuse 8  " Flûte 8  " Quintaton 8  " Octavin 16  "
Octavin I-II 4 " Coppel 8  " Quintaton 8  " Violoncelle 8  " Violon II 16 + 8 "
Superoctavin II 2 " Violoncelle I-III 8 " Viole douce 8  " Querflaut 4  " Mixture V-VIII 8 "
Flûte creuse 2  " Salicional 8  " Octavin 4  " Flûte à cheminée 4  " Bombarde 16  "
Piffaro V-VII 8 " Unda maris 8  " Flûte creuse I-II 4 " Flûte traversière II 4 " Trombonne 16  "
Sesquialtera VIII-IX 2 " Mixture IX-XII 4 " Piffaro douce II 4 " Flageolet 2  "  
Mixture IX-X 2 "   Superoctavin 2  " Piffaro IV-VI 4 " Brustpedal 
Cimbale XII 1 " II. Kronpositiv Mixture V-VI 2 " Cornet VIII-XI 2 "  
Trompette 8  "   Cornet V-VI 1 " Voix humaine 8  " Quintaton 16  "
  Octave douce 4 * " Hautbois 8  " Hautbois 4  " Superoctavin 8  "
  Viole II 4* "     Flûte douce 8  "
  Nasard 2 * "     Violoncelle 8  "
  Cimbale II 2* "     Flûte creuse 4  "
        Cornet X-XI 4 "
        Sesquialtera VI-VII 2 2/3
        Trompette 8  "
        Basson 8  "

Autres caractéristiques :
63 jeux - 4 claviers manuels 49 notes et pédalier 27 notes
Traction mécanique des claviers et des jeux
Copulas : IV/I - IV/I - III/II - II/I
Tirasses : I/P - II/P - IV/P - Brust/Hauptpedal


Haut de page


Historique :



Construit par Josef Gabler de 1737 à 1750, cet orgue est intact, à quelques détails près :

En 1887 pose d'une machine Barker pour les claviers 1 et 2.
Imaginez la mécanique telle qu'elle partait de la console pour tirer les soupapes dans chacune des tourelles et jusqu'au récit. Ces machines Barker les ont considérablement allégés.

En 1955, électrification de la traction du Kronwerk.
Vous voyez ? ce petit buffet tout en haut, en pont entre les deux tourelles centrales? Il n'avait jamais fonctionné convenablement.
L'électrification a permis de le découvrir.

Au premier clavier répond le Grand-Orgue (Hauptwerk).
Au deuxième, un récit (Oberwerk), et les 4 jeux du Kronwerk
Au troisième, un écho (echowerk).
Au quatrième, un positif de poitrine (Brustpositiv).
Deux pédales pour un seul pédalier: la "Hauptpedal" avec contrebasse, soubasse et bombardbass de 32, 3 autres modestes 16, un plein jeu de 6 rangs, un carillon et "la force".
La force est en fait un effet: on a directement les 49 rangs de plein jeu sur le ton d'ut.
La "pedal" du "brustpositiv" (in german in the text !) avec un quintatonbass de 16, cinq 8 pieds, deux de 4 et une sesquialter 6 à 7 rangs...

Dom Bedos la décrit: "seconde pédale qui s'accroche avec la première & même avec le premier clavier".
Car Dom Bedos avait littéralement flashé sur cet instrument mais Gabler, alors en voyage, n'avait pu lui en ouvrir les entrailles.
La composition qu'il en donne dans "l'art du facteur d'orgue" lui a été communiquée par courrier.
Il y compte un plein-jeu qui ne comporte pas moins de 49 rangs de fourniture et de cymbale, avec ceux de pédale.



Haut de page


Photos :

Weingarten

Weingarten

Weingarten Gabler Chororgel
 
Weingarten - Gabler Chororgel

Weingarten - Gabler


Haut de page    Retour Allemagne    Retour tous pays