Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 01/09/2017 Orgue Mayer (1855) de l’église St Pierre & St Paul de Virieu-sur-Bourbre (38).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Rhône-Alpes Départ. : Isère Ville : Virieu-sur-Bourbre Local : Eglise St Pierre & St Paul Facteur : Mayer Année : 1855
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
Autres caractéristiques : 26 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier de 18 marches Transmission mécanique des claviers et des jeux Diapason : La = 440 Hz - Tempérament égal Pas d'accouplement ni de tirasses
L’église St Pierre et St Paul a été construite en 1874 et 1875, à l’emplacement de la précédente église de la fin du 16ème siècle dont elle a conservé le porche. Ce porche pourrait provenir d’une église médiévale située dans le bourg d’en haut vers le château. Il comporte en effet une inscription de 1491. L’édifice se compose d’une nef centrale voûtée, de deux bas-côtés coiffés d’un plafond plat et d’un chœur se terminant sur un chevet plat. Le grand-orgue situé en fond de nef a été installé sur cette tribune en 1884. Son origine est complexe car le buffet principal provient d’un orgue construit en 1855 par le facteur Frédéric MAYER de Grenoble (Isère) pour le Lycée Vaucanson de cette même ville. Ce fut sa dernière réalisation. Il s’agit d’un instrument du style dit de transition, annonçant la facture romantique naissante. La tuyauterie comporte une proportion peu commune de tuyaux en bois. L’instrument fut vendu à la ville de Grenoble en 1867 et racheté par l’abbé Péra, curé de Virieu avec sa tribune et les colonnes de support pour être placé dans la nouvelle église. En 1884, l’abbé DUPLESSIS, vicaire de la paroisse a remonté l’orgue en tribune. L’instrument s’est dégradé au début du 20ème siècle au point de devenir muet en 1935. Il semblerait que seuls 5 ou 6 jeux se faisaient encore entendre à cette époque. Faute de moyens ou de volonté, l’orgue restera muet jusqu’en 1989. Ce qui l’a sauvé sans doute de restaurations hasardeuses. En 1968, s’est constituée l’Association de Sauvegarde et de Rénovation de l’orgue de Virieu. En 1978, grâce à l’action de l’Association et de la municipalité, l’instrument a été classé aux Monuments Historiques pour sa partie instrumentale. L’étude menée par le Technicien Conseil du Ministère de la Culture, Mr Aubry, a révélé que l’instrument actuel comporterait non seulement l’instrument de Vaucanson mais sans doute un ou deux autres instruments du même facteur. Le Positif de couronne est à l’origine un Positif de dos et la pédale de 7 jeux n’était très vraisemblablement pas destinée à l’orgue de 1855. Le pédalier à la française ne peut être qu’antérieur à 1855. Grâce à la DRAC, à la municipalité, au département et au mécénat, la restauration de cet instrument a pu être réalisée en 1988 et 1989. Ce travail a été réalisé par les facteurs Dominique PROMONET et Patrick STEINMANN de Rives-sur-Fure (Isère). Le buffet a été restauré et déplacé en arrière. La console, qui se trouvait insérée dans l’instrument, a été replacée en fenêtre centrale au pied du buffet et le pédalier à la française a été conservé. Toute la tuyauterie, la soufflerie et la mécanique ont été entièrement et minutieusement restaurés. L’harmonisation a été réalisée par le facteur René MICOLLE de Bron (Rhône). Et ce qui est remarquable c’est que cet instrument qui pourrait être hétéroclite présente en fait une harmonie visuelle et surtout sonore tout à fait plaisante. Voir le site des orgues en Rhône-Alpes. 
Photo : orgues-en-rhone-alpes Photo : orgues-en-rhone-alpes
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany