Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 04/12/2017   Orgue J.P Cavaillé (1765) de l’église St Julien et Ste Baselisse de Vinça (66).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Languedoc-Roussillon Départ. : Pyrénées-Orientales Ville : Vinça Local : Eglise St Julien & Ste Baselisse Facteur : J.P Cavaillé Année : 1765
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
Autres caractéristiques : 29 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tirasse : II/P Tremblant doux Diapason : La = 392 Hz Tempérament légèrement inégal
La première mention d’une église romane à Vinça remonte au 11ème siècle. Elle fut reconstruite à la fin du 14ème siècle et achevée en 1411. Au début du 18ème siècle, la Paroisse reçut le legs testamentaire d'un particulier fortuné originaire de la ville qui permit d'envisager la reconstruction entière de l'édifice, dans le style baroque catalan. Les travaux débutèrent en 1734 et se poursuivirent par étapes jusqu’en 1769, sur les plans de l'architecte catalan Francisco Morato. L’édifice se compose d’une nef unique de cinq travées, flanquée de chapelles latérales dont les deux premières plus importantes font office de transept, et d’une abside semi-circulaire. La nef est voûtée sur croisée d’ogives. Le clocher carré date du 17ème siècle, de même que la chapelle attenante du Rosaire, coiffée d’un dôme à lanternon. L'église renferme une belle Vierge Noire en majesté, aux grandes mains, en bois doré, du 14ème siècle. Cette Vierge présente la particularité d'avoir les pieds posés sur deux dragons. Le chœur et les chapelles renferment de très beaux retables baroques réalisés par les meilleurs artistes régionaux de l’époque (Généres, Sunyer). A noter que le portail principal est surmonté de la devise républicaine…L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1987. L’orgue qui fait la fierté de la paroisse a été commandé en 1754 à Joseph CAVAILLÉ, moine dominicain de Toulouse (Haute- Garonne), qui s’était formé à la facture d’orgue auprès de Jean-Esprit ISNARD. L’instrument fut construit entre 1760 et 1765 par Joseph et surtout par son jeune neveu Jean-Pierre CAVAILLÉ, né en 1743, fondateur de la lignée des CAVAILLÉ-COLL, grand-père d’Aristide. Ce fut la première réalisation de Jean-Pierre CAVAILLÉ. L’instrument fut placé sur le côté de la nef, en nid d’hirondelle, à l’emplacement de l’actuelle chapelle St Antoine. Le chantier s’arrêta en 1762, faute d’argent, et Jean-Pierre partit travailler à Barcelone où il épousa Maria-Francesca COLL. Le chantier de Vinça reprit et fut terminé par Jean-Pierre CAVAILLÉ en 1765. L’orgue avait alors 28 jeux répartis sur le Grand-orgue et le Positif de dos de 48 notes, un clavier d’Echo de 27 notes et un pédalier de 14 notes. En 1820, l’instrument est relevé par les frères Honoré et Antoine GRINDA, facteurs originaires de Nice et actifs dans la région depuis 1815. De 1862 à 1864, une reconstruction est effectuée par le facteur parisien Henri THEBAULT et le buffet est également restauré et élargi par un menuisier-ébéniste Antoine BOUR. Les sommiers ainsi que la mécanique, la console et la soufflerie furent refaits à neuf. Les claviers furent portés à 53 notes et le pédalier à 18 notes. L’orgue fut transféré à son emplacement actuel en fond de nef sur une petite tribune supportée par deux frêles colonnes en fonte. Même si la disposition sonore fut radicalement modifiée pour s’adapter au goût du jour, une bonne partie de la tuyauterie originale d’excellente qualité fut conservée. Le cornet d’Echo fut remplacé par une division de Récit expressif romantique de six jeux. En 1926, le facteur Maurice PUGET de Toulouse effectua des réparations. En 1931, Claude HERMELIN effectua des réparations et la maison PUGET plaça un ventilateur électrique. A noter que le facteur Claude HERMELIN est également connu comme critique musical, sous le pseudonyme de Jean MAS. L’orgue a été classé dans sa totalité aux Monuments Historiques en 1973. En 1976, fut créée l’Association Jean-Pierre CAVAILLÉ, avec pour objectif de restaurer ce bijou historique, oublié depuis quarante ans. En 1977, le facteur Gerhard GRENZING d’El Pabiol (Près de Barcelone – Espagne) réalisa un accord général et fit une étude détaillée de l’orgue original des CAVAILLÉ. Grâce aux subventions de la Commune, du Département et du Ministère de la Culture, la restauration intégrale de l’orgue a été réalisée par la maison GRENZING en 1985 et 1986, revenant à la disposition d’origine. Voir le site du Festival de Musique de Vinça Merci à Jean-Alain Ripoche pour son intéressante communication.
Photo : Festival de Vinça Photo : Mes voyages en France Photo : Michel Castillo
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany