Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 13/11/2008       Mise à jour le 01/08/2011     L’orgue Mayer (2002) de l’église St Nicolas de Village-Neuf (Haut-Rhin) Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Alsace Ville : Village-Neuf (68) Local : Eglise St Nicolas Facteur : Mayer Année : 2002 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Photos Cliquer L’origine de ce grand-orgue remonte à un petit instrument construit en 1824 par Joseph CALLINET. En 1904, le facteur alsacien Joseph Antoine BERGER a reconstruit un nouvel orgue dans le buffet néo-gothique actuel, réalisé par la maison KLEM de Colmar. BERGER a utilisé une bonne partie du matériel sonore de CALLINET. En 1924, le facteur Jules BESSERER de Leymen (Haut-Rhin) restaura l’instrument endommagé pendant la guerre 14/18. Il transforma la traction mécanique en pneumatique, construisit une nouvelle console détachée et modifia la disposition. En 1956, Georges SCHWENKEDEL de Strasbourg a reconstruit l’orgue, cette fois avec une traction électromécanique, dans un style plus néo-classique. En 1982, les frères Laurent et Chrétien STEINMETZ, anciens de la maison SCHWENKEDEL, ont effectué un relevage. La Mixture de 1924 a été remplacée à cette occasion par une Fourniture IV en étain. En 2000, l’Association des Amis de l’Orgue de Village-Neuf a été crée, dans le but d’œuvrer au financement de la reconstruction de l’instrument, dont la dégradation ne cessait de s’accentuer. En 2001, la maison allemande Hugo MAYER d’Heusweiler dans la Sarre a entamé la reconstruction et l’agrandissement de l’orgue, dans un style symphonique. Les sommiers, la mécanique, la console ont été reconstruits. Le matériel sonore existant a été réutilisé ainsi que du matériel d’occasion provenant d’orgues allemands de Ludeweiler et de Berlin, pour porter la disposition à 48 jeux. Le buffet a été élargi de deux plate-faces latérales. La transmission des claviers a été reconstruite en électro-pneumatique et la traction des jeux en électromécanique. Le nouvel instrument a été inauguré en mai 2002. Autres caractéristiques : 48 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission électropneumatique des claviers Transmission électromécanique des jeux Accouplements : I/I (16') - II/I (16', 8', 4') - III/I (16', 8', 4') - II/II (16') - III/II (16', 8', 4') - III/III (16') Tirasses : I/P (8', 4') - II/P (8', 4') - III/P (8', 4') Combinateur électronique 32 combinaisons - Coupure de pédale Crescendo général