Orgues en France et dans le monde.

Retour Angleterre       Retour tous pays                                                                 Historique       Photos

Truro    (GB)                                           

St Mary Cathedral

Willis, 1874
                                                                                              

Composition :                                                        

I. Choir II. Great III. Récit expressif IV. Solo Pedal
         
Lieblich Gedackt 8' Double Open Diapason 16' Geigen Principal 16' Harmonic Flute 8' Double Open Diapason 32'
Hohl Flöte 8' Open Diapason (large) 8' Open Diapason 8' Concert Flute 4' Open Diapason 16'
Dulciana 8' Open Diapason (small) 8' Lieblich Gedackt 8' Orchestral Oboe 8' Violone 16'
Gamba 8' Claribel 8' Echo Gamba 8' Clarinet 8' Bourdon 16'
Gemshorn 4' Principal 4' Vox Angelica 8' Tuba 8' Octave 8'
Lieblich Flöte 4' Flûte harmonique 4' Geigen Principal 4'   Violoncello 8'
Piccolo 2' Twelfth 2 2/3' Flageolet 2'   Ophicleide 16'
Corno di Bassetto 8' Fifteenth 2' Mixture III    
  Mixture 2' III Contra Fagotto 16'    
  Double Trompet 16' Cornopean 8'    
  Tromba 8' Hautboy 8'    
  Clarion 4' Vox Humana 8'    
    Clarion 4'    
    Tremulant    

Autres caractéristiques :
62 jeux - 4 claviers manuels de 61 notes et pédalier 30 notes
Traction mécanique des claviers
Traction électrique des jeux
Accouplements : I/II - III/II 16-8-4 - IV/II - III/I - IV/I - III Sup - III Inf - IV Sup
Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P
8 combinaisons I - II - III / 6 combinaisons IV
Appel Tutti - Appel Diapason 32' et Ophicléide 16'
Combinateur électronique SSL
Séquenceur

Haut de page


Historique :


Le plus célèbre des trois orgues de la cathédrale est celui de Father WILLIS de 1887, qui est considéré comme l'un des meilleurs instruments du pays. L'orgue a été construit à Londres et transporté à Cornwall par bateau. De nouveaux jeux sont ajoutés en 1888.

Il ne fait aucun doute que WILLIS a été l'un des plus grands facteurs de tous les temps. Dans l'orgue de Truro, on voit la quintessence de son art en tant qu'harmoniste. Nous sommes très chanceux qu'un tel instrument ait survécu avec son harmonie originale - ce fait est unique pour une cathédrale. L'emplacement idéal de l'instrument dans sa propre chambre à voûte en éventail ajoute à son impact et se marie parfaitement à l'acoustique de la cathédrale. Comme la nef de la cathédrale n'a pas été construite avant la fin de la première décennie du XXe siècle, WILLIS a harmonisé l'instrument pour un édifice qui n'existait pas encore dans sa totalité - surement une marque de génie!

WILLIS a construit un orgue d'une superbe durabilité. Mis à part un nettoyage et l'installation de nouveaux tuyaux de façade en 1903 et l'addition d'un ventilateur électrique en 1924 par la firme HELE & Co., aucun travail majeur n'a été exécuté avant 1963, date à laquelle le petit-fils du constructeur a exécuté une restauration conservatrice. Avant cette date, la console de l'orgue était placée tout en haut attachée au buffet principal de l'instrument. Cet emplacement impliquait une marche de deux à trois minutes dans un escalier en colimaçon dans le transept nord. Le système de traction était un mélange de leviers Barker, de traction pneumatique et de traction mécanique. Peu d'accessoires pour l'organiste et la synchronisation entre l'organiste et la chorale, sise quelques 12 mètres (40 pieds) plus bas, devait être presque impossible.

En 1963, un comité, comprenant Henry WILLIS, Guillaume Ormond, Sir John Dykes Bower et Roger Yates, décidait sagement de conserver la structure sonore et l'harmonisation originales et de déplacer la console vers le côté sud sur une nouvelle tribune juste au-dessus des stalles du chœur d'après les plans de l'architecte John Phillips. De son nouvel emplacement, l'organiste peut non seulement entendre l'instrument dans toute sa gloire mais il peut maintenir un contact étroit avec la chorale de la cathédrale.

En 1991, l'orgue est à nouveau complètement restauré, cette fois par la firme N.P. MANDER Ltd., de Londres. Les travaux incluent la renouvellement de tous l'équipement électrique de bas voltage installé en 1963 tant à console qu'au niveau de la traction. Le système est maintenant entièrement électronique et, par la même occasion, les accessoires à la disposition de l'organiste ont été mis à jour afin d'amener l'instrument au niveau des standards modernes. L'enveloppe extérieure de la console ainsi que toutes les éléments en ivoire ont été retenus et réaménagés mais tout l'équipement interne est neuf. À l'intérieur de l'instrument, tout l'équipement et câblage électrique a été renouvelé. Tous les cuirages délicats au sein du mécanisme des claviers ont été remplacés et plusieurs grands réservoirs ont été recuirés. La traction des jeux, laquelle était manuelle jusqu'en 1963, a été convertie en un système pneumatique. Celle-ci a été mise à jour avec l'ajout de solénoïdes électriques silencieux et puissants. Les grands sommiers qui supportent la tuyauterie et qui fournissent la pression du vent, ont tout été amenés à Londres où ils sont été complètement révisés. Les échelles d'accès et les passerelles ont été améliorées tandis que le système d'humidification a été amélioré.

Encore une fois, la structure sonore de l'instrument n'a pas été modifiée; les tuyaux endommagés ont été minutieusement réparés et nettoyés mais la sonorité a été jalousement conservée. Une seule modification a été apportée au jeu le plus puissant, le Tuba, qui a toujours été critiqué comme étant trop modeste et sans caractère. Dans un orgue WILLIS, le Tuba normalement balance les anches de la pédale au niveau de la puissance mais, à Truro, ce n'est pas le cas car toute la tuyauterie est plutôt enfouie dans les profondeurs de l'instrument. Il fut décidé de ne pas modifier le Tuba mais de déménager la tuyauterie en façade de l'instrument d'où il peut parler avec un meilleur effet. Cette action s'est avérée une amélioration importante mais tous les mécanismes sont restés en place pour le cas où l'on voudrait le retourner à sa place originale. L'instrument est resté intact et tel qu'il a été construit à l'origine.

Haut de page


Photos :

Truro Cathedral Willis organ

Truro Cathedral Willis organ

Truro Cathedral Willis organ

Haut de page    Retour Angleterre    Retour tous pays