Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 23/10/2016 L’orgue Cavaillé-Coll (1870) de l’église Notre-Dame des Victoires de Trouville (14).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Basse-Normandie Départ. : Calvados Ville : Trouville-sur-Mer Local : Eglise Notre-Dame des Victoires Facteur : Cavaillé-Coll Année : 1870
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Cette église ne date que du 19ème siècle, à une époque où les stations de la côte Fleurie commençaient à connaître l’affluence des amateurs de bains de mer. L’édifice a été construit entre 1843 et 1852. Les derniers travaux remontent à 1870. De style néo-gothique, l’église en forme de croix latine se compose d’une nef avec deux bas-côtés, d’un transept et d’un chevet pentagonal terminé par une abside semi- circulaire. L’orgue qui est situé en tribune fut longtemps attribué à Charles MUTIN de Paris, sans doute à cause de la plaque du facteur qui orne la console. Il s’agit en fait d’un véritable CAVAILLÉ-COLL, construit comme instrument d’exposition et installé dans l’église Notre-Dame en août 1870. Il comportait alors 16 jeux sur deux claviers (dont 6 au Récit) et pédalier. En 1899, il fut restauré par Charles MUTIN, transformé et agrandi. Une bonne partie du Récit date de cette époque. En 1947, l’orgue fut réparé par la maison JACQUOT-LAVERGNE de Rambervillers (Vosges). L’instrument a fait par la suite l’objet de nombreux « rafistolages » et transformations pour le moins malheureuses. La Voix Humaine 8’ a été remplacée par un Octavin 2’ et le Clairon 4’ par une Cymbale de fort mauvaise qualité. En 1987, grâce à l’action de personnalités et de la municipalité, conscientes de la valeur de l’orgue, des travaux de restauration ont été effectués par le facteur Gérard JOURDAIN d’Ussy (Calvados), ancien compagnon de la maison ROETHINGER. Le facteur s’est attaché à restaurer la tuyauterie et à retrouver l’esthétique d’origine. Le Clairon 4’, sans doute de MUTIN, a été récupéré dans l’instrument de l’église voisine de Notre-Dame de Bon Secours où il avait été transféré. L’orgue restauré a été inauguré en août 1987. Une Voix Humaine a été placée en 1990 en remplacement de l’ancienne disparue. En 1997, l’Association des Amis des Orgues de Trouville a été créée pour promouvoir la mise en valeur des instruments de la ville. Grâce à son action, une nouvelle restauration a été effectuée depuis par le facteur Emmanuel FOYER de Caen. La soufflerie a été changée et l’alimentation en vents totalement reprise. Une deuxième machine Barker a été ajoutée pour alléger la mécanique du Récit qui était particulièrement lourde. L’instrument a fait l’objet d’un accord général. A la suite de ces deux restaurations, l’instrument de Notre-Dame des Victoires a retrouvé tout son lustre, dévoilant une qualité sonore remarquable, à la hauteur de la réputation de son créateur. A noter que l’organiste titulaire s’appelle Nicole MARODON CAVAILLÉ-COLL.
Autres caractéristiques : 22 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machines Barker : I - II Accouplements : II/I (16,8') Tirasses : I/P - II/P Appel GO Appel des anches : I - II