Entrez dans le monde magique des orgues.
   Page créée le 25/08/2016         L’orgue Tamburini (1980) de la chapelle Ste Anne de Toulouse (31).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Midi-Pyrénées Haute-Garonne Ville : Toulouse Local : Chapelle Sainte-Anne Facteur : Tamburini Année : 1980
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Photos
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France Retour France
La chapelle Sainte-Anne a été construite entre 1827 et 1831 dans l’enceinte de la Cathédrale St Etienne. Construite en briques rouges avec une façade néo-classique, la chapelle se distingue par sa très belle architecture. L’hiver certains offices et mariages de la cathédrale ont lieu dans cette petite chapelle. Vers 1845, l’organiste de St Etienne en 1843/1844 et facteur d’orgues Jean-Auguste MONTLEZUN, place un instrument qui sera revendu quelques années plus tard. Il faut attendre le début du 20ème siècle pour que l’orgue PUGET de l’ancienne chapelle des jésuites de Castres (Tarn), construit en 1902, soit transféré dans la tribune de la chapelle Sainte-Anne. Cet instrument à transmission pneumatique devint quasiment injouable dans les années 1960/70. En 1976, l’Association des Amis des Orgues de St Etienne, grâce au don d’un généreux mécène, put passer commande d’un orgue neuf au facteur italien TAMBURINI de Crema (Lombardie). L’Association souhaitait un orgue de style italien pour compléter la palette déjà large des orgues toulousains. TAMBURINI a livré l’instrument en 1980 et il a été inauguré en juin de la même année. Le buffet se compose de cinq plate-faces surmontées d’un fronton rappelant la façade de la chapelle. La peinture vert et or du buffet a été réalisée par le peintre Gian Giacomo Geroldi de Crema et elle reprend les teintes du plafond de la chapelle. La composition de l’orgue est typiquement italienne :  les jeux de concert sont la Voce Umana 8’, les Flûtes 4’ (VIII) et 2’ 2/3 (XII), le Cornetta V et le Tromboncini 8’ ; quant au Ripieno il se compose à la base du Principal 8’ complété de l’Ottava 4’ et des jeux de détail : 2’ (XV), 1’ 1/3 (XIX), 1’ (XXII), 2/3’ (XXVI), 1/4’ (XXIX) et 1/3’ + 1/4' (XXXIII+XXXVI). A noter la Voce Umana 8’ qui est un jeu de Principal typiquement italien, accordé légèrement plus haut et qui produit des battements lorsqu’il est joué avec le Principale 8’. Le clavier de grand-orgue de 59 notes est doté d’un ravalement au FA inférieur (F0) sans F#0 ni G#0, ce qui fait que le tuyau le plus gros du Principale en façade est un 12’ et celui de l’Ottava un 6’. Le pédalier est un pédalier à l’italienne. Normalement de 17 notes, il est ici de 30 notes (C-f’’’). L’accouplement des notes graves de ravalement du grand-orgue se fait sur FGaa#b. On peut le remplacer par un pédalier à l’allemande de 35 notes dont les 5 premières notes graves (F0G0AA#B) se trouvent en tirasse des notes de ravalement du grand-orgue. Le sommier de pédale ne comporte que 54 notes. Le sommier de grand-orgue (59 notes) est à gravures et ressorts. Ce dispositif complexe est parfaitement étanche et très robuste. La soufflerie est à soufflets cunéiformes. L’instrument est utilisé pour la liturgie et pour de nombreux concerts.
Retour France Dept. Retour France Dept.
Autres caractéristiques : 18 jeux - 1 clavier manuel de 59 notes Pédalier italien 30 notes ou pédalier allemand 35 notes Coupure : C'/c#' - Ravalement : F0G0AA#B Transmission mécanique des claviers et des jeux Tirasse : I/P Combinaison libre Ripieno
Pédalier allemand - 35 notes