Toulouse St Etienne grand-orgue Kern  Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                                      Historique            Photos

Toulouse  (31)

Cathédrale St Etienne
Grand-orgue

A. Kern, 1973
 


Composition :

I. Positif de dos  II. Grand-Orgue III. Récit expressif  IV. Echo en fenêtre  Pédale 
56 notes 56 notes 56 notes (C à g''')  37 notes 30 notes
         
Montre 8' Montre 16' Flûte à cheminée 8' Cornet V Flûte 16'
Bourdon 8' Bourdon 16' Salicional 8' Trompette 8' Flûte 8'
Prestant 4' Montre 8' Prestant 4'   Gros nasard   5 1/3'
Flûte à cheminée 4' Bourdon 8' Doublette 2'   Flûte 4'
Nasard 2 2/3' Viole de Gambe 8' Sifflet 1'   Grosse tierce  3 1/5'
Doublette 2' Prestant 4' Cornet III   Bombarde 16'
Tierce 1 3/5' Flûte 4' Trompette 8'   Trompette 8'
Larigot 1 1/3' Nasard 2 2/3' Hautbois 8'   Clairon 4'
Plein-jeu V-VI Quarte de Nasard 2' Voix humaine 8'    
Trompette 8' Tierce 1 3/5' Tremblant     
Cromorne 8' Grosse fourniture II      
Tremblant  Petite fourniture III      
  Cymbale IV      
  Cornet V      
  1reTrompette 8'      
  2reTrompette 8'      
  Clairon 4'      
  Tremblant       

Autres caractéristiques :
47 jeux - 4 claviers manuels et pédalier
Transmission mécanique des claviers et des jeux
Mécanique suspendue - Console en fenêtre
Accouplements : I/II - III/II
Tirasses : II/P - I/P - I Sup/P
Appel anches pédale

Haut de page


Historique :



L'histoire de l'orgue de la cathédrale Saint-Étienne commence en 1612 avec la confection du buffet dans lequel le facteur d'orgue Antoine LEFEBVRE place un instrument de 28 jeux.

Ce buffet majestueux est perché en nid d'hirondelle à dix-huit mètres de hauteur. Des poutrelles d'acier encastrées dans le mur soutiennent l'instrument.

En 1677, Jean DE JOYEUSE, auteur de l'orgue de la cathédrale d'Auch, répare l'orgue.

Vers 1730, le facteur MONBRUN ajoute un clavier d'écho puis LEPINE intervient à son tour en 1761.

Une nouvelle étape survient en 1772 avec MICOT puis en 1787 avec RABINY : tous les deux agrandissent l'instrument, portant le nombre des jeux à quarante-cinq.

Dans la première moitié du XIXe siècle l'orgue se dégrade dangereusement.

De 1848 à 1850, CAVAILLE-COLL restaure entièrement l'instrument. Il réutilise une grande part de la tuyauterie ancienne, installe une mécanique ainsi qu'une soufflerie neuves et donne à l'ensemble une unité romantique caractéristique des instruments de la première période du célèbre facteur.

Un relevage est réalisé en 1947 par Maurice PUGET.

Enfin, en 1973, est entreprise une nouvelle reconstruction d'un instrument alors à bout de souffle et qui menace d'écroulement. Le projet est initié par Xavier DARASSE et les travaux sont confiés au grand facteur d'orgues Alfred KERN de Strasbourg.

Avec 47 jeux sur quatre claviers et pédalier, l'orgue de la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse a retrouvé sa physionomie première, sa substance ancienne revitalisée par les apports nouveaux (Xavier DARASSE).

Haut de page


Photos :

Toulouse St Etienne grand-orgue Kern

Toulouse St Etienne grand-orgue Kern

Toulouse St Etienne grand-orgue Kern


Haut de page    Retour France Alpha    Retour Départements    Retour tous pays