Orgues en France et dans le monde.

Retour Danemark       Retour tous pays                                                         Historique               Photos

Tønder  (DK)

Kristkirken

Frobenius, 1946


Composition :

I. Positif de dos II. Grand-orgue III. Positif Pédale
       
Gedakt 8' Quintatøn 16' Gedakt 8' Principal 16'
Quintatøn 8' Principal 8' Blokfløjte 4' Subbas 16'
Principal 4' Spidsfløjte 8' Quintaton 4' Oktav 8'
Rørfløjte 4' Viola di Gamba 8' Sivfløjte 2' Gedakt 8'
Gedakt 2' Oktav 4' Oktav 1' Oktav 4'
Gemshorn 1 1/3' Nathorn 4' Sesquialtera II Rauschquint V
Mixtur IV Quint 2 2/3' Cymbel II Basun 16'
Regal 8' Oktav 2' Krumhorn 8' Trompet 8'
Tremulant Mixtur VI-VII Tremulant Trompet 4'
  Scharf III-IV Svelle  
  Dulcian 16'    
  Trompet 8'    

Autres caractéristiques :
37 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes
Transmission mécanique des claviers
Traction mécanique et électrique des jeux
Accouplements : I/II - III/II - III/I - II Sup/II
Tirasses : I/P - II/P - III/P
Combinateur électronique Setzer ajustable
Sommiers à gravures
Appel du Tutti
Crescendo général

Haut de page


Historique :


Le premier orgue de l'église a été construit en 1596. Il en reste encore aujourd'hui la façade du positif de dos.

En 1630, Johan HEIDE reconstruit l'instrument.

En 1685, l'orgue est agrandi par WERNITZSKY.

En 1701, l'orgue est restauré par Peter PETERSEN. La façade actuelle du grand-orgue date de cette époque.

En 1789, nouvelle restauration.

En 1894, l'orgue est à nouveau restauré, avec une orientation symphonique, ce qui ne correspond guère à la façade. Laquelle perd d'ailleurs ses couleurs d'origine pour être repeinte en gris et jaune…

En 1946, le facteur FROBENIUS, acteur majeur du renouveau des orgues au Danemark, reconstruit l'instrument, cette fois dans un style purement baroque et retrouves les coloris d'origine sous quatre couches de peinture. L'entreprise FROBENIUS considérait cet instrument comme un jalon essentiel dans sa démarche de rénovation des orgues danois. Ce fut d'ailleurs la dernière réalisation du théoricien allemand Hans JAHN, qui avait collaboré dans les années 1930 et 1940 avec l'entreprise FROBENIUS.

En 1988, il y eut des travaux avec entre autres la modification de la traction des jeux et l'ajout d'un combinateur Setzer qui n'est sans doute pas dans l'esprit des travaux de 1946.


Haut de page


Photos :

Toender KristKirke Frobenius orgel

Toender KristKirke Frobenius orgel

Toender KristKirke Frobenius orgel    Toender KristKirke Frobenius orgel

Haut de page    Retour Danemark    Retour tous pays