Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 14/01/2022 L’orgue Neri (1647) de l’église Saint-Nicolas de Terni (Italie)
Pays : Italie Région : Ombrie Ville : Terni (Collescipoli) Local : Chiesa di San Nicolò Facteur : Neri Année : 1647
Passion, Découvertes, Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Photos
Autres caractéristiques : 11 jeux - 1 clavier manuel et pédalier en tirasse Transmission mécanique du clavier et des jeux Tiratutti (dall’ottava) Rossignol Tambour
Orgues en France et dans le monde.
Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris
Recherche… Recherche…
Haut de page Haut de page Recherche Recherche
Située dans l’ancien bourg de Collescipoli, aujourd’hui rattaché à la commune de Terni, l’église San Nicolò, autrement appelée Collegiata di San Nicola di Bari, est un très ancien édifice construit dans le style roman sans doute au 11ème siècle. Sa présence est attestée au 12ème siècle. Elle a été reconstruite à la fin du 15ème siècle et les travaux se sont achevés en 1507. Les autels latéraux ont été édifiés à la fin du 16ème siècle. Le chœur a été réaménagé et agrandi d’abord dans la seconde moitié du 18ème siècle et à nouveau en 1886. L’église se compose d’une nef avec deux bas-côtés séparés par des piliers polygonaux, d’un transept et d’un chœur dans une abside semi-circulaire. La façade s’ouvre sur la rue principale avec son portique à cinq arches et trois portails d’entrée sculptés. La croisée du transept est surmontée d’un dôme à lanterne. Le clocher a été élevé au 17ème siècle sur le flanc gauche de l’abside. L’intérieur de cette église renferme des peintures et des fresques de grands maîtres italiens Le buffet de l’orgue situé en tribune au fond de la nef a vraisemblablement été réalisé au 16ème siècle. En 1647, le facteur Luca NERI de Leonessa (Latium) a reconstruit l’instrument. En 1712, le facteur Cristoforo FONTANA de Terni a restauré et modifié l’orgue dans l’état où nous le connaissons aujourd’hui. Des interventions ont été effectuées en 1778 par Paolo de SANTIS de Spoleto (Ombrie) qui a élevé le diapason, en 1831 par Alderano SPADA de Terni qui a ajouté le jeu de Tromba, et en 1885 par Antonio BONATO de Venise. En 2001 et 2002, le facteur Pietro CONA de Leffe (Lombardie) a minutieusement restauré l’orgue dans sa disposition de 1712, sous la supervision des autorités culturelles d’Ombrie. La tuyauterie a été restaurée et replacée dans la logique du sommier. Le jeu de Tromba de 1831 a été reconstruit au modèle de l’orgue SPADA de San Gemini (Ombrie). Le pédalier a été restauré et la soufflerie reconstruite avec deux soufflets cunéiformes, au modèle de l’orgue HERMANS de l’église du St Esprit de Pistoia (Toscane). Le buffet a été restauré par Gianni Castelletta. Le jeu de pédale (Contrebasse 16’ en cyprès) n’a pas de tirant car il est relié directement au pédalier. Il est placé sur un sommier séparé situé sous le sommier principal. La soufflerie est actionnée manuellement par un système de cordes et poulies. L’orgue parfaitement restauré a été inauguré en mai 2002 par un récital de Fabio Ciofini. On peut l’entendre chaque année dans le cadre des concerts du Festival Hermans avec l’orgue HERMANS de la Collégiale Sainte- Marie Majeure toute proche.
Fabio Ciofini Buxtehude : Prélude
Fabio Ciofini Frescobaldi : Toccata
Fabio Ciofini Vivaldi : Concerto
Fabio Ciofini Présentation de l’orgue