Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 11/09/2014 L’orgue Stoltz (1887) de la cathédrale St Paul Aurélien de St Pol de Léon (29). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Bretagne Départ. : 29 Ville : Saint Pol de Léon Local : Cathédrale St Paul Aurélien Facteur : Stoltz Année : 1887 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer Photo : El. Seyer La cathédrale St Paul-Aurélien est en fait l’ancienne cathédrale du diocèse du Léon, lequel fut supprimé lors de la révolution française en 1790, seul restant le diocèse de Quimper. Cet imposant édifice de style gothique et d’influence normande a été construit entre le 13ème et le 16ème siècle. Ses fondations reposent sur les ruines d’une précédente église romane du 12ème siècle. La nef du 13ème siècle a été bâtie en pierre de Caen, ce qui est inhabituel pour la région. Le reste de l’édifice est en granit. L’abside, le chœur et les chapelles latérales datent des 15ème et 16ème siècles. Depuis 2007, la cathédrale est illuminée en soirée, aux couleurs des temps liturgiques. A noter dans la cathédrale un sarcophage roman trapézoïdal, une cloche celtique de l’époque carolingienne, l’une des plus anciennes de Bretagne, ainsi que 66 stalles en chêne du 16ème siècle. Le buffet magistral du grand orgue remonte à l’instrument construit entre 1657 et 1660 par Robert DALLAM et son fils Thomas. La tribune de l’orgue est supportée par une voûte érigée au-dessus du portail principal et datée de 1658. DALLAM était un facteur d’orgues anglais installé à Morlaix depuis 1642. Il retournera en Angleterre en 1660 où il mourra en 1665. Cet instrument d’une vingtaine de jeux sur deux claviers dont un Positif de dos et pédalier remplaçait un ancien instrument dont on n’a pas de détail et qui fut démantelé lors de la construction de la tribune. L’apparence générale de l’orgue rappelle fortement celle de l’instrument du King’s College de Cambridge, construit en 1606 par Thomas DALLAM, le père de Robert. A noter le décor de damier en trompe l’œil sous les plates faces du grand-orgue, entre la tourelle centrale et les tourelles latérales. En 1847, la maison DAUBLAINE & CALLINET a reconstruit une partie de l’instrument. Le facteur Jules HEYER, d’origine polonaise et installé à Quimper, a par la suite effectué un relevage de l’instrument. En 1887, la maison des frères STOLTZ de Paris a reconstruit l’orgue dans un style symphonique, ne conservant qu’une infime partie du matériel sonore mais conservant heureusement le buffet original. L’orgue compte alors 35 jeux sur trois claviers et pédalier. Une machine pneumatique Barker est installée pour soulager la traction du grand-orgue. En 1987 et 1988, l’orgue a été restauré par la maison RENAUD de Nantes (44). En 2004, un relevage a été effectué par le titulaire Hervé CAILL, qui est également facteur d’orgues installé à Plouzévédé (29). Un accord général et une réharmonisation des anches ont été réalisés à cette occasion. Autres caractéristiques : 35 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes (Positif 53) et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine pneumatique au G.O Accouplements : I/II - III/II Tirasses : I/P - II/P - III/P Appel des anches : II - P Expression du Récit à bascule
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany