Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 15/03/2016 L’orgue Adam (1681) de l’église abbatiale Saint Michel de Saint-Mihiel (55). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Lorraine Départ. : Meuse Ville : Saint-Mihiel Local : Eglise abbatiale St Michel Facteur : Adam / Vautrin Année : 1681 / 1792 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos L’abbaye bénédictine de Saint-Mihiel fut fondée au 8ème siècle, à l’époque mérovingienne. L’actuelle église abbatiale a été construite entre 1040 et 1076, date d’achèvement de la tour porche. Les bâtiments attenants de l’abbaye furent construits au 12ème siècle. Au 16ème siècle, après l’effondrement du clocher, la partie haute de la tour fut reconstruite de même que la nef. Au début du 18ème siècle la nef et les bas-côtés furent remaniés. Les bâtiments attenants de l’abbaye furent reconstruits quant à eux au 18ème siècle, et notamment la bibliothèque bénédictine. L’abbaye fut dissoute en 1790. Le 20ème siècle a vu sa réhabilitation avec d’importants travaux de restauration entre les deux guerres. Le magnifique buffet d’orgue qui est accroché en nid d’hirondelle sur la façade ouest (mur de la tour-porche) a été construit entre 1679 et 1681. L’orgue avait été commandé par Dom HENNEZON au facteur Jean ADAM père, de Saint-Mihiel, dont on retrouve une autre réalisation à STENAY (Meuse). Le Frère Jean BROCARD de la congrégation de St MAUR, fut le maître d’œuvre qui supervisa la construction du buffet par des charpentiers locaux. Ce buffet est remarquable et il était particulièrement novateur pour l’époque. C’est l’un des seuls buffets du 17ème qui comportait deux grandes tourelles latérales pour les jeux de 16 pieds de la pédale. Il est entièrement sculpté et orné, même sur ses panneaux latéraux. Le buffet comporte un petit positif de dos à deux tourelles et plate-face centrale. On ne connait pas la composition de l’instrument d’ADAM, mais il s’agissait certainement d’un orgue important, vraisemblablement à quatre claviers avec console en fenêtre centrale. En 1764 et 1765, un facteur du nom de François-Adam HUBERTY a réalisé des travaux et d’importantes modifications de l’orgue. En 1789, le facteur Jean-François VAUTRIN de Nancy a reconstruit entièrement l’instrument dans le buffet d’origine. Les travaux durèrent jusqu’en 1792, ce qui sauva sans doute l’orgue du vandalisme des révolutionnaires…De cette restauration datent le mécanisme et les tuyaux en bois de l’orgue actuel. En 1804, le même VAUTRIN réalise un relevage. Dans le courant du 19ème siècle, l’instrument a fait l’objet de travaux et d’entretien par la maison JAQUOT-JEANPIERRE de Rambervillers (Vosges). L’orgue a été quelque peu modifié au goût (romantique) de l’époque… En 1906, le buffet a été classé aux Monuments Historiques. En 1917, les tuyaux de façade ont été réquisitionnés. En 1931, l’orgue a fait l’objet d’une restauration dans le style néo-classique par la maison JACQUOT-LAVERGNE de Rambervillers (successeurs de JAQUOT-JEANPIERRE). La transmission électro-pneumatique du récit date sans doute de ces travaux. En 1958 l’instrument a fait l’objet d’un relevage par la même maison JACQUOT-LAVERGNE. Le dernier entretien sérieux date de l’année 2000. Toutefois l’état actuel de l’instrument nécessite une restauration majeure, restauration soutenue par la Fondation du Patrimoine (délégation Lorraine), par le département de Lorraine et par la Commune de St Mihiel. Voir le site de la Fondation : https://www.fondation-patrimoine.org/fr/lorraine-15/tous-les-projets-722/detail-orgue-de-l-eglise-abbatiale-de-saint-mihiel-31705 Autres caractéristiques : 38 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux (sauf Récit) Transmission électropneumatique des jeux du Récit Machine Barker au G.O Accouplements : II/I - III/I (8,16') - III/II Tirasses : I/P - II/P - III/P Appels d'anches : I et P Tutti Trémolo Diapason : La = 435 Hz
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany