Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                         Historique            Photos

St Michel en Thiérache  (02)

Abbatiale

Boizard, 1714



Composition :

II. Grand Orgue I. Positif III. Récit  IV. Écho  Pédale 
48 notes 48 notes  15 notes  30 notes  24 notes 
Bourdon 16' Bourdon 8' Cornet V Cornet V Flûte 8'
Montre 8' Flûte allemande 8'     Flûte 4'
Bourdon 8' Montre 4' Trompette 8'
Prestant 4' Nasard 3' Clairon 4'
Flûte 4' Doublette 2'  
Quinte 3' Tierce 1 3/5'  
Doublette 2' Larigot 1 1/3'  
Quarte de nasard 2' Fourniture III  
Tierce 1 3/5' Cymbale II  
Fourniture IV Cromhorme 8'  
Cymbale III    
Grand Cornet V    
Trompette 8'    
Voix humaine 8'    
Clairon 4'    

Autres caractéristiques :
31 jeux - 4 claviers manuels et pédalier
Transmission mécanique des claviers et des jeux
Accouplements : POS/GO (à tiroir )
Tirasse : GO/PED
Tremblant : fort , doux


Haut de page


Historique :



L'instrument construit en 1714, pour la somme de 3,800F, par Jean Boizard, facteur établi à Sedan, doit aujourd'hui la conservation de sa tuyauterie d'origine à de miraculeuses circonstances: il échappe aux incendies de 1715 et, récemment, de 1971, tandis que la vente de l'abbaye et de toutes ses dépendances à Jean-Louis Lalouette, le 4 mai 1791, le préserve des épisodes révolutionnaires; il est encore épargné par la première guerre mondiale et les procédures de réquisition de métal.

Il fait l'objet d'un relevage complet confié au facteur Renault, de Signy-le-Petit, en 1885.

C'est en 1919 que l'historien Félix Raugel attire l'attention sur son existence.

Il est classé « monument historique » en 1950.

L'orgue est démonté avant le sinistre de 1971 pour être entreposé dans les ateliers des facteurs Haerpfer et Herman.

Cette firme est chargée, en 1980, de la restauration complète à l'identique dont l'achèvement est marqué le 24 septembre 1983 par le récital d'inauguration d'André Isoir.

La composition des jeux est celle de 1714 et le ton d'origine (un ton au-dessous du diapason actuel) a été conservé, tandis que le tempérament adopté à l'occasion de cette première restauration est celui de Lambert Chaumont en 1695 dans son « livre d'orgue » (6 tierces justes et 2 quintes du loup).
Ces caractéristiques rendent l'instrument familier de la littérature française classique des 17e et 18e siècles.

En 1990, le facteur Georg Westenfelder est désigné pour assurer la maintenance de l'instrument et pour compléter les interventions précédentes.
Il procède, en 1992, au remplacement des claviers, avant d'être mandaté en 1996 pour restituer une soufflerie cunéiforme et pour entreprendre une révision totale de la tuyauterie ancienne dans la perspective de sa conservation. Le tempérament retenu désormais est celui de Rameau (ut).

Ces travaux achevés en juin 1997 favorisent aujourd'hui un nouveau rayonnement de ce grand huit-pieds en montre de 31 jeux, avec positif séparé de quatre pieds.

Jean-Michel Verneiges



Haut de page


Photos :

St Michel En Thiérache


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays