Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 05/05/2008 Mise à jour le 12/05/2015 Le grand-orgue Koenig (1980) de la cathédrale St Vincent de St Malo (35). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Bretagne Départ. : Ile-et-Vilaine Ville : St Malo Local : Cathédrale St Vincent Facteur : Koenig Année : 1980 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos La cathédrale Saint Vincent est en réalité une ancienne cathédrale, puisque l’évêché de St Malo fut supprimé par les révolutionnaires en 1790 et ne fut pas rétabli par le concordat de 1801. Il y avait à l’origine une ancienne église datant du début du 9ème siècle et qui devint église abbatiale en 1108. En 1146, l’évêché d’Aleth (St Servan sur Mer, aujourd’hui quartier de St Malo), fut transféré à St Malo qui était en pleine expansion. L’église St Vincent-de-Saragosse, devenue cathédrale, fut rénovée et agrandie d’un chœur de style roman. L’ensemble de l’édifice était ainsi de pur style roman. Le chœur fut reconstruit au 13ème siècle dans le style gothique anglo-normand. La tour du 12ème siècle fut surélevée en 1422. Au 15ème siècle également furent construits le collatéral sud ainsi que trois chapelles sur le mur nord du chœur. Le collatéral nord fut reconstruit à la fin du 16ème siècle en même temps que le transept nord était agrandi. Le transept sud fut construit entre 1623 et 1631. En 1718 fut construite la chapelle sud et le clocher a été coiffé d’un dôme en ardoises. La façade a été reconstruite dans le style néoclassique en 1772, plaquée sur les murs de l’ancienne façade. De 1858 à 1860, le clocher fut remplacé par une flèche ajourée en pierre de Caen, surmonté d’une croix de couronnement. Cette flèche fut détruite à l’été 1944 par un chasseur de mines allemand. La restauration de la cathédrale s’est étalée de 1944 à 1972. La nef et la croisée de transept datent du 12ème siècle. La grande rosace du chevet a été réalisée en 1968, remplaçant trois baies en plein-cintre, qui elles-mêmes avaient remplacé la rosace du 13ème siècle détruite par les anglais en 1695. La cathédrale renferme les tombeaux de Jacques Cartier et de René Duguay-Trouin. En 1896 et 1897, le facteur nantais Louis DEBIERRE construisit un grand orgue romantique à transmission mécanique, selon un devis signé le 1er juin 1894. Il fut inauguré par la chanoine Louis Aubeux le 10 août 1897 et béni par le Cardinal Joseph-Guillaume Labouré, archevêque de Rennes. L’instrument comptait 40 jeux sur trois claviers et pédalier. Malheureusement cet orgue fut détruit pendant les bombardements de Saint-Malo en août 1944. C’est la manufacture KOENIG de Sarre-Union (Bas-Rhin) qui fut chargée de reconstruire un grand-orgue neuf. Cet instrument de facture classique française du 18ème siècle est conforme aux règles décrites dans « l'Art du Facteur d'orgue » de Dom Bedos De Celles. Il s’agit d’un orgue de 35 jeux sur 4 claviers et pédalier, à traction mécanique, parfait pour l’interprétation de la musique ancienne française et allemande. Depuis 2014, un nouvel orgue de chœur de la même maison KOENIG, a été placé dans le chœur de la cathédrale. Des concerts sont régulièrement donnés dans la cathédrale ainsi que des « Heures d’orgue » le dimanche soir, pendant la saison touristique. Voir le site du Festival de musique sacrée de St Malo. Voir l’orgue de choeur Autres caractéristiques : 35 jeux - 4 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : I/II - III/II - IV/II Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P Diapason : La = 440 Hz
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany