Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 01/08/2017 Orgue Cavaillé-Coll (1850) de l’église de l’Assomption de St Jean Pied-de-Port (64).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Pyrénées-Atlantiques Ville : Saint Jean Pied-de-Port Local : Eglise de l’Assomption Facteur : Cavaillé-Coll (V.) Année : 1850
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
La construction de cette église remonte au 13ème siècle à la demande du Roi de Navarre, Sanche Le Fort. De cette époque il ne reste que les fondations romanes du bâtiment. L’église fut reconstruite au 14ème siècle dans le style gothique. La pierre utilisée est du grès rose de l’Arradoy. L’édifice se compose d’une nef avec deux bas-côtés et se termine par un chevet pentagonal. Le portail ouest sur la façade avec ses colonnettes et surmonté d’un oculus est tout à fait remarquable. Sa tour-clocher déportée sur le côté sud de la façade surmonte le porche ouvert sur le pont Notre-Dame et qui constitue la vieille Porte de Navarre. De là provient l’appellation antérieure de l’église dénommée Notre-Dame-du-Bout-du-Pont. L’église fut abandonnée et transformée en écurie au 16ème siècle, pendant les guerres de religion. Elle a ensuite été restaurée au 17ème siècle. L’église est devenue église paroissiale en 1803, en remplacement de l’ancienne église Sainte Eulalie, laissée à l’abandon. L’édifice a été de nouveau restauré au 19ème siècle et c’est de cette époque que datent la galerie en bois et la tribune à deux étages en fond de nef, typiques de la tradition basque. En 1915, un incendie détruisit le clocher qui n’a jamais été reconstruit. L’église, aujourd’hui dédiée à l’Assomption de la Vierge, a été classée aux Monuments Historiques en 1925. C’est l’un des édifices gothiques majeurs du Pays basque français. L’église possède un orgue construit en 1850 par Vincent CAVAILLÉ-COLL, le frère aîné d’Aristide,  et placé sur la galerie latérale sud au fond de la nef dans un buffet néo-gothique. L’instrument de style classique avait alors 11 jeux sur deux claviers et pédalier. En 1933 et 1934, l’instrument est restauré et agrandi par le facteur Victor GONZALEZ de Châtillon-sous-Bagneux (Paris). En 1953, le facteur Maurice PUGET de Toulouse (Haute-Garonne) effectue un relevage. En 1970, le facteur Jean RENAUD de Nantes (Loire-Atlantique) effectue un nouveau relevage de l’orgue. De 2002 à 2005, les facteurs Alain SALS et Charles HENRY de Malaucène (Vaucluse) ont effectué une restauration complète de l’instrument, sous la direction de Jean-Pierre DECAVELE, technicien Conseil du Ministère de la Culture. L’orgue a été classé dans sa totalité aux Monuments Historiques en 2010.
Autres caractéristiques : 14 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P
Photo : Tripadvisor
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany