Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 02/05/2008  Mise à jour le 05/11/2016 L’orgue Grenzing (1982) de l’église Saint-Cyprien de St Cyprien en Périgord 24).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Dordogne Ville : Saint-Cyprien en Périgord Local : Eglise Saint-Cyprien Facteur : Grenzing Année : 1982
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Des moines augustins se sont installés dans ce lieu au 11ème siècle. Un premier prieuré roman a été construit au 12ème siècle, dont il subsiste aujourd’hui l’imposante tour fortifiée. L’abbatiale fut reconstruite sans doute au 13ème et 14ème siècle, dans le style gothique. L’édifice eut à souffrir d’abord de la guerre de Cent ans au 15ème siècle, puis des guerres de religion dans la seconde moitié du 16ème siècle. L’église est restaurée vers 1685 et la nef presqu’entièrement reconstruite. Le clocher-donjon est raccordé à l’église à cette époque avec le percement de l’oculus de l’horloge, à l’extrémité du chevet. Les stalles, la chaire et l’autel en marbre datent de cette reconstruction. L’abbaye est fermée par la révolution et les bâtiments dont l’abbatiale sont rachetés par la commune en 1791. Les bâtiments conventuels sont saccagés en 1793 puis l’église rouverte au culte après 1801. Elle a été restaurée en 1862 et 1863. L’église avait été classée aux Monuments Historiques dès 1841, puis déclassée en 1883 après les travaux et enfin reclassée en 1923. Le buffet de l’orgue actuel remonte à l’époque de la reconstruction de la fin du 17ème siècle, mais on ne connait pas le facteur qui l’a réalisé. On pense à un facteur de l’école toulousaine. Il possédait 8 jeux sur un clavier manuel et une petite pédale. Il est placé en tribune sur la façade occidentale. Au 19ème siècle la partie basse du buffet a été remaniée. L’instrument a tenu bon jusqu’à la moitié du 20ème siècle. Le buffet a été classé aux Monuments Historiques en 1977. En 1980, sous l’impulsion de l’organiste André ISOIR, un projet de reconstruction a pu être mené à bien. En 1981 et 1982, le facteur Gerhard GRENZING d’El Papiol près de Barcelone (Espagne), a réalisé un instrument neuf de 22 jeux sur trois claviers et pédalier dans le buffet historique restauré. La division de pédale est placée dans un buffet à l’arrière du buffet principal. La facture est de style baroque français. Il y a un jeu de Clairon 4’ de réservé à la pédale.
Autres caractéristiques : 21 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmissions mécaniques des claviers et des jeux Accouplements : I/II à tiroir - III/II Tirasses : I/P - II/P Tremblant doux