Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 19/09/2008 Mise à jour le 19/08/2014              L’orgue Quoirin (2006) de l’église St Clodoald de St Cloud (Yvelines) Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Ile-de-France Ville : St Cloud (92) Local : Eglise St Clodoald Facteur : Quoirin Année : 2006 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Photos Cliquer St Clodoald, St Cloud…Le nom du saint patron de l’église nous donne l’origine du nom de la commune. St Clodoald (522-560), petit-fils de Clovis, élevé par Ste Clothilde, fut le premier prince de sang à se consacrer à la vie religieuse. Il fonda un monastère dans le village de Novigentum, lequel prendra le nom de St Cloud après la mort puis la canonisation de St Clodoald. Une chapelle existait depuis le 5ème siècle, agrandie sous Dagobert et élevée au rang de collégiale au 8ème siècle. Agrandie au 14ème siècle, l’église fut utilisée en 1589 pour les funérailles d’Henri III, assassiné par Jacques Clément. Eglise paroissiale depuis 1635, l’ancienne collégiale devenue trop petite, fut rasée en 1778. La première pierre de l’actuelle église fut posée en mai 1778 par Marie-Antoinette, face aux ruines de l’ancien édifice (ruines toujours visibles Rue de la Faïencerie). L’église dont les travaux furent interrompus par la révolution, fut achevée en 1820, mais avec des moyens plus modestes que ceux prévus. De nouveau jugée trop petite, l’église fut entièrement reconstruite sous Napoléon III, achevée en 1863 et consacrée en 1878. Le style de l’édifice conçu par l’architecte Delarue est romano-gothique. A noter la très belle chaire en chêne sculpté, œuvre d’Ernest Guilbert en 1899. En 1877, l’église fait l’acquisition d’un orgue auprès de la maison CAVAILLÉ-COLL de Paris. Il s’agissait d’un instrument de série comprenant 15 jeux réels sur deux claviers et pédalier. A noter qu’à la fin de sa vie, Charles GOUNOD eut souvent l’occasion de monter à la tribune et de jouer sur cet orgue, car le compositeur possédait une villa à St Cloud où il venait le week-end et où d’ailleurs il mourut en 1893. En 1899, l’instrument a été révisé par la maison CAVAILLÉ-COLL. En 1926, le facteur Auguste CONVERS de Paris, successeur de MUTIN et donc de CAVAILLÉ-COLL, entreprend des travaux d’agrandissement de l’orgue. Une division de Positif de 10 jeux est ajoutée et la console reconstruite. Ce travail ne donnera pas pour autant entière satisfaction et l’instrument va se dégrader petit à petit. L’orgue aura pourtant durant cette période un organiste de renom en la personne de Gaston LITAIZE, de 1934 à 1946. En 1956 une console à transmission électromécanique est installée. Mais dans les années 1960, l’instrument devient muet… Dans les années 1970, l’Association des Amis de l’Orgue voit le jour afin de récolter les fonds destinés à une restauration en profondeur de l’instrument. En 1973, une révision limitée est effectuée par le facteur Adrien MACIET de Montainville (Yvelines). Toutefois faute de moyens suffisants, ce travail ne peut redonner à l’orgue toutes ses capacités. En décembre 1995, un grand projet de restauration est lancé par l’Association et en 2001 le travail est confié aux ateliers de Pascal QUOIRIN de St Didier dans le Vaucluse. L’idée du projet était d’agrandir l’instrument à 46 jeux avec un Positif classique comme en 1926, tout en conservant et restaurant la partie romantique de CAVAILLÉ-COLL, dans son style original. Contrairement aux restaurations effectuées sur ce type d’instrument à partir de 1925 et jusque dans les années 1950/1960, et qui privilégiaient une modification radicale des jeux romantiques en style classique, le projet de St Cloud est bien de préserver et de renforcer la partie romantique de 1877 et d’y ajouter des jeux classiques permettant l’interprétation du répertoire classique et contemporain. Cette restauration a été effectuée sous la supervision du technicien conseil du Ministère de la Culture, Eric BROTTIER. La restauration a débuté en 2003. Le buffet a été restauré, une grande partie de la charpente intérieure reconstruite. Les sommiers, la mécanique, la soufflerie et l’alimentation en vent ainsi que la console ont été reconstruits à neuf par Pascal QUOIRIN. La tuyauterie existante a été restaurée et les nouveaux jeux ont été construits soit à partir de tuyaux récupérés soit à partir de tuyaux neufs construits par QUOIRIN. L’ensemble de ce travail exemplaire s’est élevé à une somme supérieure à 700.000 € et a été achevé en décembre 2006. L’Association continue à œuvrer pour la mise en valeur de ce nouvel instrument remarquable. Merci à Patrice VILLARD, administrateur et secrétaire de l’Association des Amis du Grand Orgue de St Cloud pour sa communication. Photo : Patrice Villard Photo : Patrice Villard Autres caractéristiques : 47 jeux - 3 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes Transmission mécanique des claviers et électromécanique des jeux Accouplements : II/I, III/I, III/II Tirasses : I/P, II/P, III/P Combinateur électronique Diapason : La = 440 Hz