Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 01/05/2008 Mise à jour le 18/01/2011 L’orgue Daublaine-Callinet (1844) de la Cathédrale St Pierre de St Claude (39). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Franche-Comté Départ. : Jura Ville : St Claude Local : Cathédrale St Pierre Facteur : Daublaine-Callinet Année : 1844 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos La Fabrique de St Claude s’était adressée dès 1826 à la maison DAUBLAINE et CALLINET de Paris pour la réalisation d’un grand-orgue. Ce premier devis n’eut pas de suite. Ce n’est qu’en 1840 qu’un second devis de la même maison reçut l’approbation de la Fabrique. DAUBLAINE et CALLINET construisit l’instrument en 1843 et 1844. L’instrument recevait une machine BARKER, vraisemblablement la deuxième installée en France après celle de la Cathédrale de St Denis. Le buffet a été réalisé par le menuisier BOILEAU de Paris. De 1853 à 1855 des travaux de réparations s’avérèrent nécessaires, travaux réalisée par la maison DUCROQUET, successeur de DAUBLAINE et CALLINET. En 1892, la maison MERKLIN de Lyon a réalisé un relevage. En 1925, le facteur Jules BOSSIER de Dijon a réalisé des travaux de restauration mais aussi des modifications telles que l’augmentation de la pression d’alimentation et la suppression de certains jeux. En 1938, un autre facteur, GEORGEL, d’Eurville-Bienville (Haute-Marne), a réalisé de nouvelles modifications. En 1960, le facteur Philippe HARTMANN a abaissé la pression, supprimé la machine BARKER et réharmonisé l’instrument. En 1983, un incendie dans l’édifice a gravement endommagé l’orgue, notamment la façade et ses tuyaux. En 1995 et 1996, le facteur Michel GIROUD de Bernin (Isère) a réalisé une restauration complète de l’instrument, lui redonnant toutes ses caractéristiques originales. La machine BARKER a été remise en fonction, de même que le jeu de Trompette 8’ du récit à forte pression. Cet instrument revêt un intérêt certain car c’est le type même des instruments de transition entre l’orgue classique et l’orgue symphonique. Merci à Jean-Louis GREGIS pour son aimable documentation. Autres caractéristiques : 33 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Accouplements : I/II (16 et 8') - III/II (8 et 4') Tirasses : Aucune… Diapason : La = 444 Hz à 16° C Une page avec videos JB Guiboux à l’orgue