Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 14/08/2017 L’orgue Lingiardi (1847) de l’église Saint-Sauveur de Saorge (06).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Provence-Alpes-Côte d’Azur Départ. : Alpes-Maritimes Ville : Saorge Local : Eglise St Sauveur Facteur : Lingiardi Année : 1847
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
La construction de l’église St Sauveur remonte au début du 16ème siècle, à l’emplacement de l’ancienne église St Antoine détruite dans l’incendie qui ravagea la ville en 1465. Elle est constituée de trois nefs séparées par des arcs romans supportés par des colonnes à chapiteaux corinthiens. L’église a été restaurée au début du 17ème siècle et le dallage a été refait. C’est à cette époque que la chapelle des Pénitents Blancs fut érigée contre la façade nord de l’église. Au 18ème siècle l’intérieur a reçu du nouveau mobilier et un décor baroque. Le superbe maître-autel en marbre blanc a été consacré en 1732. La voûte a été reconstruite en 1718 et la sacristie agrandie en 1762. Le clocher reconstruit en 1812 a reçu un carillon de quatre cloches, toujours en fonction. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1981, en même temps que la chapelle des Pénitents. A noter les décors baroques du 18ème siècle, de très beaux autels, retables et peintures de différentes époques et des fonds baptismaux ainsi qu’un tabernacle en marbre blanc datés du 16ème siècle. L’église possédait un petit orgue qui datait de 1739 mais dont on ne connait pas l’origine. En 1847, les frères Giacomo et Luigi LINGIARDI de Pavie (Italie) ont construit l’orgue actuel. L’ancien orgue est cédé à la paroisse toute proche de Fontan. L’orgue neuf fut acheminé de Pavie à Saorge d’abord par voie maritime jusqu’à Nice puis dans une charrette tirée par des mulets. Cet instrument présentait alors les caractéristiques les plus modernes de la facture italienne et il fut réceptionné avec beaucoup d’enthousiasme. Comme à Tende, l’instrument comprend des jeux de ripieno très étoffés (10 rangs) et des jeux de concert agrémentés d’accessoires qui lui confèrent le caractère théâtral développé alors par les facteurs de l’Italie du Nord. Sa mécanique complexe et ingénieuse est d’une qualité remarquable. L’instrument possède une première octave courte, sans dièses pour DO, RE, FA et SOL : le 1er Do est joué sur le Mi, le 1er Ré sur Fa# et le 1er Mi sur Sol#. L’orgue fut révisé dans les années 1920. En 1973, l’instrument a été classé aux Monuments Historiques. En 1978 et 1979, le facteur Philippe HARTMANN de Dôle (Jura) a restauré l’orgue, resté intégralement dans sa disposition sonore et mécanique originale. La soufflerie d’origine à trois soufflets cunéiformes fonctionne toujours, actionnée par des cordes et poulies. HARTMANN a installé un ventilateur électrique. Cet orgue est un véritable joyau, témoin de la facture italienne du 19ème siècle. Liens à consulter : http://orgue06.free.fr/orgSaorg.html https://lavalleedelaroyaterredefrontieres.wordpress.com/2016/01/08/les-orgues http://www.vpah-royabevera.com/index.php
Autres caractéristiques : 16 jeux - 1 clavier manuel de 54 notes et pédalier 19 marches Clavier manuel divisé au si'/do' Sommier de pédale : 12 notes chromatiques Appel jeux Ripieno Appel jeux de concert Terza mano (Accouplement des octaves aigues - I/I 4') Campanelli alla tastiera (Carillon à chaque marche de pédale) Timpani (2 tuyaux imitant le roulement de timbales) Banda militare (grosse caisse et six clochettes) Rolo (roulement de tonnerre)
René Saorgin  Caractères de la Variation
Photo : Mossot Photo : Duresme Photo : Duresme Octave courte italienne - Source : Megodenas
L’octave courte italienne
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany