Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 28/08/2012 Mise à jour le 30/06/2018   Orgue anonyme (1700) de la Cathédrale Nouvelle de Salamanque (Espagne).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Espagne Région :  Castilla y León Ville : Salamanca Local : Catedral Nueva (Orgue de l’Epitre) Facteur : Anonyme Année : 1700
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Carte
Photos
Cliquer
Disposition
Autres caractéristiques : 14 jeux - 1 clavier manuel de 45 notes et pédalier 7 marches 1ère Octave courte - Clavier divisé à c'/c#' Transmission mécanique des claviers et des jeux Rossignol - Timbales Diapason : La = 423 Hz Tempérament mésotonique
Façade de la nef latérale sud
Le buffet de cet instrument remonte à l’orgue construit en 1558 par Damián LUIS, facteur de Badajoz (Portugal), à qui l’on doit également en 1569 le Positif dit « de Salinas » de la Vieille Cathédrale. L’instrument fut reconstruit en 1700 dans le buffet historique, par un facteur inconnu à ce jour. En 1778, l’instrument a été restauré puis à nouveau en 1825. En 1974, le facteur japonais, formé en Europe, Hiroshi TSUJI de Shirakawa-chō (Préfecture de Gifú, Japon), visita la cathédrale et fut frappé par le vieil instrument renaissance du côté épitre. L’orgue était dans un bien triste état et muet depuis de longues années. Devant l’intérêt artistique et historique de cet orgue, il décida de le restaurer. Mais les autorités locales ne permirent cette restauration qu’à la condition que son coût soit intégralement pris en charge par le facteur. TSUJI réussit à convaincre l’ambassadeur du Japon à Madrid et même l’Empereur Michiko qui réussirent à rassembler les fonds nécessaires par des récitals donnés au Japon… Cette restauration fut effectuée entre 1991 et 1992. Une copie de l’instrument a d’ailleurs été construite par ce même facteur pour l’Académie de Musique Espagnole de Gifú, dans une salle de concert dénommée depuis lors la « Salle Salamanque ».
Haut de page Haut de page Retour Espagne Retour Espagne