Orgues en France et dans le monde.

Retour Hollande       Retour tous pays                                                              Historique               Photos

Rotterdam   ( Hollande )

St Laurenskerk
Grand-orgue

Marcussen, 1973



Composition :

I. Positif de dos II. Grand-orgue III. Récit expressif IV. Positif Pédale
         
Quintadeen 16’  Prestant 16’ Gedekt 16’  Gedekt 8’ Prestant 32’ 
Prestant 8’  Octaaf 8’ Prestant 8’ Prestant 4’ Octaaf 16’ 
Holpijp 8’ Open Fluit 8’  Baarpijp 8’  Blokfluit 4’ Open Subbas 16’
Quintadeen 8’ Quint 5 1/3’  Roerfluit 8’ Nazard 2 2/3’ Gedekte Quint 10 2/3’ 
Octaaf 4’ Octaaf 4’  Viola di gamba 8’ Octaaf 2’ Octaaf 8’
Roerfluit 4’ Spitsfluit 4’  Viola di gamba 8’ Gedekte Fluit 2’ Gemshoorn 8’
Quint 2 2/3’ Octaaf 2’  Octaaf 4’ Octaaf 1’ Roerquint 5 1/3’
Octaaf 2 Mixtuur VIII-X Open Fluit 4’  Tertiaan II Octaaf 4’
Woudfluit 2’ Ruispijp III-IV Terts 3 1/5’ Scherp IV-V Koppelfluit 4’
Sifflet 1 1/3’  Scherp VI-VIII Roerquint 2 2/3’ Regaal 16’ Nachthoorn 2’
Sesquialter II-IV Trompet 16’ Nachthoorn 2’  Kromhoorn 8’ Dwarsfluit 1’ 
Mixtuur VI-VIII Trompet 8’ Terts 1 3/5’ Regaal 8’ Ruispijp V
Scherp IV-VI Cornet V D Mixtuur V-VII Tremulant Mixtuur X
Dulciaan 8’   Cimbel III   Cornet III
Kromhoorn 8’   Bombarde 16’   Bazuin 32’
Tremulant   Trompette 8’   Bazuin 16’
    Vox Humana 8'   Fagot 16'
    Clairon 4'   Trompet 8'
    Tremulant   Trompet 4'
        Zink 2'
    III. Chamade    
    Trompeta magna 16’D    
    Trompeta brillante 8’ B/D    
    Trompeta de batalla 8’B/D    
    Clarin fuerte 4’ B/D    
    Clarin 2’ B    
    Orlos 8’B/D    

Autres caractéristiques :
84 jeux - 4 claviers manuels (5 divisions) de 56 notes et pédalier 30 notes - 7486 tuyaux
Clavier de chamade (sur le III) divisé au Do1/Do#1
Transmission mécanique des claviers et des jeux
Accouplements : I/II - III/II - IV/II
Tirasses : I/P - II/P - III/P

Haut de page


Historique :


En 1641, la construction d'un grand orgue de 44 jeux répartis sur trois claviers et pédalier est confiée à Hans GOLTFUSS, d'Anvers. Cet instrument est achevé et installé en 1644.

En 1790, un nouvel instrument de quatre claviers et pédalier est commandé au facteur Andréas WOLFERTS, de Dordrecht. Des temps difficiles et turbulents ralentissent la construction de sorte que l'instrument n'est achevé et installé qu'en 1828 par les facteurs HEINEMANN, FREYTAG et MEERE qui ont poursuivi les travaux de WOLFERTS.

En 1845, le facteur BÄTZ améliore l'instrument et le porte à 72 jeux. C'est cet instrument qui sera détruit en 1940.

Le grand-orgue actuel, monumental, est l'œuvre du facteur danois MARCUSSEN & Fils, en 1973.

Dès sa conception, il était précisé que cet instrument devait être considéré comme unique. Cette exigence s'appliquait non seulement à la conception et la construction du buffet, mais aussi à la partie instrumentale. Il est possible, sur cet instrument, d'interpréter pratiquement tout le répertoire d'orgue, car l'orgue possède, dans sa partie supérieure et à côté des voix romantiques, un choeur complet de chamades d'inspiration espagnole lesquelles ont été élaborées à la suite d'un voyage spécifique effectué pour étudier différentes orgues espagnols renommées.

La disposition de l'instrument respecte le principe du "werkprinzip", de bas en haut : le positif pectoral, le positif de dos et la petite pédale suivie des chamades, du grand-orgue, du récit et enfin, de chaque côté, de la grande pédale. Le positif de dos est, en fait, un petit orgue en lui-même placé dans le dos de l'organiste. Le positif pectoral est situé au-dessus des claviers et au côté de la petite pédale. Les chamades, d'inspiration espagnole, sont placées à l'horizontale leur procurant ainsi une excellente portée sonore. Le récit couronne ensuite le grand-orgue.

Le buffet principal mesure 12,2 mètres (40 pieds) de large et 3,7 mètres (12,1 pieds) de profondeur. Il s'élève à environ 23,85 mètres (78,2 pieds) du plancher de la nef. Il est flanqué de deux tours, mesurant 10 mètres (32,8 pieds) chacune, qui contiennent la tuyauterie de la grande pédale. Le positif de dos contient environ 1 850 tuyaux, alors que le récit en contient environ 1 470, le grand-orgue 3 000, et la pédale 1 050 tuyaux. Le positif pectoral et les chamades en contiennent respectivement 925 et 280 tuyaux. Le tout pour un total impressionnant d'environ 7 600 tuyaux.
Haut de page


Photos :

Rotterdam St Laurenskerk Marcussen Hoofdorgel

Rotterdam St Laurenskerk Marcussen Hoofdorgel

Rotterdam St Laurenskerk Marcussen Hoofdorgel  Rotterdam St Laurenskerk Marcussen Hoofdorgel

Rotterdam St Laurenskerk Marcussen Hoofdorgel


Haut de page    Retour Hollande    Retour tous pays