Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 23/11/2020 L’orgue Chambry (1843) de la collégiale Saint-Martin de Romans-sur-Isère (26)
Pays : France Région : Auvergne-Rhône-Alpes Départ : Drôme Ville : Romans-sur-Isère Local : Collégiale Saint-Barnard Facteur : Chambry Année : 1843
Passion, Découvertes, Partage....
Historique
Disposition
Carte
Photos
Cliquer
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche…
Une première abbaye bénédictine consacrée à St Pierre et St Paul fut érigée en ce lieu en 838 par Barnard, l’archevêque de Vienne. Ce dernier sera canonisé en 944. L’abbaye est reconstruite dans le style roman au 11ème siècle et deviendra collégiale à la suite du remplacement des moines bénédictins par un collège de chanoines. La collégiale est reconstruite au 13ème et 14ème siècle avec l’érection des parties supérieures de style gothique au-dessus des murs romans conservés avec leurs chapiteaux jusqu’au triforium. Le chœur et les transepts datent de cette époque. Saccagée lors des guerres de religion, la restauration de la collégiale s’étalera entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème. La tribune en fond de nef date de 1720. La collégiale a été classée sur la première liste de Mérimée en 1840. Ce qui n’empêcha pas la municipalité de détruire le cloître et la galerie nord en 1857. Des travaux de restauration dans les années 1970 ont permis de mettre à jour des peintures murales du 14ème siècle. La collégiale a possédé deux orgues au 15ème et 16ème siècles, détruits lors des guerres de religion dans les années 1560. Entre 1841 et 1843, l’orgue actuel a été construit par le facteur Nicolas CHAMBRY de Valence (Drôme) et placé sur la tribune de 1720. Il s’agissait d’un instrument d’une trentaine de jeux de style classique « de transition », avec des transmissions mécaniques. Le buffet classique à cinq tourelles en forme de mitre est coiffé par la statue de Saint-Barnard. L’instrument a été modifié à plusieurs reprises, notamment en 1847 par CHAMBRY avec l’ajout de deux jeux de pédale, en 1881 par le facteur Louis AILLON de Romans et en 1916 par la maison MERKLIN de Lyon. Par la suite au 20ème siècle, l’instrument se dégradera peu à peu, notamment après la seconde guerre. L’association des Amis de l’Orgue voit le jour en 1968, sous la présidence de Robert Montabonnet, qui obtient l’appui de Maurice Duruflé pour le classement de la partie instrumentale en août 1971. En 1981 et 1983, l’instrument est restauré par la maison GONZALEZ de Rambervillers (Vosges), dirigée alors par Georges DANION. La première tranche de 1981 fut inaugurée par un récital de Pierre Cochereau. En juin 2019, un orage de grêle a endommagé le vitrail occidental et causé des dommages à l’orgue. Un relevage est prévu pour les années 2021 et 2022. Merci à son titulaire, Jean-Michel Petit, pour sa communication.
Autres caractéristiques : 37 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P Diapason : La = 440 Hz
Orgues en France et dans le monde.
Recherche… Recherche…
Photo : G. Walker Photo : orgues-en-rhonalpe Photo : orgues-en-rhonalpe
François Santon Concert 2011 (1)
François Santon Concert 2011 (2)