Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 21/12/2010  L’orgue Walcker (1884) de la Cathédrale protestante de Riga  (Lettonie). Orgues en France et dans le monde. Pays : Lettonie Région :  Riga Ville : Riga Local : Cathédrale Protestante Rigas Doms Facteur : Walcker Année : 1884 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Autres caractéristiques : 124 jeux - 4 claviers manuels de 54 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux 2 consoles détachées Accouplements : II/I - III/I - IV/I - III/II - IV/II - II+III+IV/I Tirasses : I/P - II/P - III/P -IV/P - I+II+III+IV/P Combinaisons fixes par claviers Pédale de crescendo Appel tutti La construction de la Cathédrale de Riga (Rigas Doms) a débuté le 25 juillet 1211… Sa construction s’est poursuivie jusqu’au 16ème siècle où elle fut gravement endommagée par un gigantesque incendie en 1547. La reconstruction durera jusqu’en 1595. De 1959 à 1962 la Cathédrale fut fermée au culte et convertie en salle de concert. Depuis 1984, la cathédrale a été rouverte au culte. C’est le siège de l’archevêché de l’Eglise Evangélique Luthérienne de Lettonie. Ce grand-orgue majestueux est l’œuvre de la firme allemande d’Eberhard Friedrich WALCKER de Ludwigsburg en 1883. WALCKER a utilisé le buffet de l’instrument construit en 1601 par Jacob RAAB. Cet instrument remplaçait déjà un orgue plus ancien détruit par un incendie en 1547, qui était dit-on le plus grand-orgue du monde. En 1777, Andreas KONTIUS a modifié et agrandi l’orgue de RAAB. WALCKER a utilisé en plus du buffet une bonne partie de la mécanique et du matériel sonore ancien. L’orgue est positionné sur deux tribunes. Le buffet principal a été agrandi. WALCKER a érigé l’instrument le plus important au monde de l’époque, avec 124 jeux sur quatre claviers et pédalier avec transmission mécanique. La transmission du grand-orgue et du Positif est soulagée par une machine Barker. WALCKER a inventé ici un rouleau de crescendo révolutionnaire. La soufflerie était à l’origine alimentée par une turbine à gaz, bruyante. L’orgue fut inauguré en décembre 1883 lors d’un concert réunissant 3.400 auditeurs et de nombreux organistes dont Alexandre GUILMANT. Franz LIZT a d’ailleurs composé son choral « Nun danket alle Gott » spécialement pour l’orgue de RIGA. L’orgue symphonique de WALCKER marqua alors les esprits. En 1896, des modifications ont été apportées lors de la rénovation de l’édifice. La tribune inférieure a été reconstruite et la tribune supérieure agrandie. Le récit et la pédale expressive de la tribune inférieure ont été dotés d’une transmission pneumatique. En 1906 et 1907, le buffet inférieur fut vidé, le récit et la pédale expressive déplacés tout au haut de l’orgue. La soufflerie a été dotée d’un moteur électrique. Pendant la seconde guerre mondiale, la cathédrale et l’orgue furent endommagés. En 1961 et 1962, la maison allemande Hermann EULE de Bautzen a restauré l’instrument et reconstruits les tuyaux endommagés pendant la guerre, sans résoudre tous les problèmes. La Cathédrale a été convertie en salle de concerts. Une nouvelle restauration complète a été réalisée de 1980 à 1984 par la firme hollandaise FLENTROP de Zaandam. La disposition de 1884 a été rétablie et notamment le buffet inférieur a été de nouveau utilisé pour le récit et la pédale expressive. La transmission mécanique a été rétablie sur tout l’orgue. L’orgue dispose à nouveaux de deux consoles : une grande à la grande tribune permettant de jouer tout l’orgue sur quatre claviers et pédalier, et une petite en tribune inférieure permettant de jouer le récit et la pédale expressive. En 2010 a commencé un important travail de restauration du buffet. Cet instrument extraordinaire – par sa taille et par la richesse de sa sonorité – sert aujourd’hui au culte et à de nombreux récitals. On peut noter que deux facteurs d’orgues sont employés à temps plein pour l’entretien de l’instrument.. Yevgeniya Lisicina Iveta Apkalna Yevgeniya Lisicina JS Bach BWV 630 Bach JS Bach BWV 639