Orgues en France et dans le monde.

Retour Danemark       Retour tous pays                                                         Historique               Photos

Randers (DK)

Sct Mortens Kirke


Andersen, 1994


Composition :

I. Positif II. Grand-orgue III. Récit expressif Pédale
       
Principal 8' Principal 16' Gedakt 16' Subbas 32'
Rørgedakt 8' Oktav 8' Flûte harmonique 8' Principal 16'
Quintatøn 8' Italiensk fløjte 8' Rørfløjte 8' Subbas 16'
Oktav 4' Gedakt 8' Gamba 8' Oktav 8'
Rørfløjte 4' Oktav 4' Vox celeste 8' Gedakt 8'
Oktav 2' Nathorn 4' Oktav 4' Oktav 4'
Waldfløjte 2' Nasat 2 2/3' Dækfløjte 4' Nathorn 2'
Quint 1 1/3' Oktav 2' Quint 2 2/3' Mixtur V
Sesquialtera II-IV Terts 1 3/5' Piccolo 2' Basun 16'
Scharf III Mixtur VI Terts 1 3/5' Fagot 16'
Cromorne 8' Cymbel III Mixtur IV Trompet 8'
Vox Humana 8' Trompet 16' Fagot 16' Trompet 4'
Tremulant Trompet 8' Trompet 8'  
    Obo 8'  
    Clairon 4'  
    Tremulant  

Autres caractéristiques :
52 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes
Transmission mécanique des claviers
Traction électrique des jeux
Accouplements : I/II - III/II - III/I
Tirasses : I/P - II/P - III/P
Combinateur électronique 256 combinaisons
Sommiers à gravures

Haut de page


Historique :


On possède des traces de la présence d'un orgue dans cette église avant 1610.

En 1753, Soren SIMONSEN facteur d'orgue et adjoint au maire de Randers, achève la construction d'un nouvel orgue. Sa façade est aussi belle qu'impressionnante. L'instrument lui-même est pourtant plus modeste car il ne possède que 24 jeux sur deux claviers et pédalier.

Grâce à des entretiens réguliers et quelques modifications mineures, l'instrument est resté fiable jusqu'en 1918.

En 1918, le facteur ZACHARIASSEN a reconstruit l'instrument, avec 43 jeux sur 3 claviers et pédalier et surtout en dans un style purement romantique, avec une transmission pneumatique.

Entre 1943 et 1946, l'instrument sera porté à 58 jeux.

En 1952, la maison MARCUSSEN & Fils reconstruit à nouveau l'instrument avec 46 jeux dans un style plus baroque mais faute de moyens, il doit conserver la traction électro-pneumatique.

En 1976, la maison ANDERSEN effectue diverses réparations et des modifications pour élargir le répertoire autant vers les œuvres baroques que romantiques. L'orgue a désormais quatre claviers et dispose d'un système électrique de combinaison ajustable. Cette restauration a été menée avec beaucoup de rigueur mais n'est sans doute pas allée assez en profondeur.

En 1984, le très rude hiver mit à mal toute la transmission pneumatique et il fallut envisager une restauration en profondeur. L'église confia à la maison ANDERSEN la restauration de l'orgue. Une grande partie de l'ancien matériel sonore fut conservée. L'ajout d'une Soubasse 32' à la pédale et d'une puissante Trompette de 16' ainsi que d'une mixture 'Cymbale' au grand-orgue renforce la puissance et la clarté de ce magnifique instrument. La traction des claviers est redevenue mécanique et celle des jeux électrique, avec l'adjonction d'un  combinateur électronique à 256 possibilités. L'orgue ainsi terminé en 1994 possède 52 jeux répartis sur 3 claviers et pédalier. C'est devenu est des instruments de concerts favoris du royaume.

Haut de page


Photos :

Randers Sct Mortens kirke Andersen orglet

Randers Sct Mortens kirke Andersen orglet    Randers Sct Mortens kirke Andersen orglet 

Haut de page    Retour Danemark    Retour tous pays