Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 24/01/2012     L’orgue Delhumeau (2004) de l’église St Michel de Pontaumur (63) Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Auvergne Ville : Pontaumur (63) Local : Eglise St Michel Facteur : Delhumeau Année : 2004 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Photos Cliquer Pour ceux qui connaissent les orgues allemands, la vue de l’orgue de Pontaumur est saisissante : il s’agit en effet de la copie de l’orgue WENDER de « l’église Bach » d’Arnstadt (Thuringe). Cet orgue achevé en 1703, dont le premier titulaire ne fut autre que Jean-Sébastien BACH alors âgé de 18 ans. L’instrument massacré au cours du 19ème siècle a été reconstruit à l’identique par le facteur Otto HOFFMANN en 2000. L’idée de l’orgue de Pontaumur trouve son germe dans la création en 1998 du « Festival BACH en Combrailles ». Grâce aux fonds récoltés, la commande a été passée au facteur François DELHUMEAU en 2002. Ce facteur d’origine rochelaise et installé à La Chaussade près d’Aubusson (Creuse), qui s’est formé notamment à Göttingen, a porté son choix sur un instrument typiquement baroque, représentatif de la musique de BACH. C’est ainsi que la construction d’un instrument sur le modèle du célèbre orgue d’Arnstadt a été décidée et réalisée dans ses ateliers en 18 mois. A noter l’étendue des claviers de 48 notes (sans le 1er do#) et le pédalier de 26 notes (sans le 1er do#). Le diapason est comme à Arnstadt un demi-ton au-dessus du diapason normal, soit 465 Hz. L’harmonisation a été réalisée par Berndt KUHNEL au tempérament Neidhardt. L’orgue a été achevé en février 2004 et inauguré par un récital de Marie-Claire ALLAIN et de Gottfried PRELLER, titulaire de l’orgue d’Arnstadt. Il s’agit donc ici d’un instrument remarquable, unique par son style dans la région. Il faut ajouter que de nombreux habitants de Pontaumur se sont investis dans ce projet en réalisant différents travaux dans l'église : constructions de la tribune, de l'escalier d'accès à cette dernière, électricité, etc.... Jean-Marc THIALLIER, qui est à l'origine de ce projet et qui s'est battu pour voir sa réalisation, est malheureusement décédé tragiquement, et bien jeune, en 2004, juste quelques semaines après l'inauguration de l'orgue. Merci à Claude MICOULAUT, pour sa communication sur cet orgue.                                            Site du Festival “Bach en Combrailles” Autres caractéristiques : 21 jeux - 2 claviers manuels de 48 notes et pédalier 26 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tirasse : II/P Zimbelstern en Do (do, mi, sol, do) Zimbelstern en sol (sol, si, ré, sol) Tremblant à déperdition