Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 01/04/2014 L’orgue Silbermann (1737) de l’église protestante de Ponitz (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Ponitz (Taucha) Local : Kirche Eglise protestante Facteur : Silbermann G. Année : 1737 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. On sait peu de choses de la première église de Ponitz. On sait la présence d’un prêtre en 1296 et on a la mention de la Chapelle Notre-Dame en 1349. Les fondations de ce bâtiment ont été découvertes en 1909, lors de travaux pour la nouvelle chaudière de l’église actuelle. On retrouve également trace des fonds baptismaux anciens près du portail principal. Cette église dont le toit menaçait ruine, fut démolie en 1732 et 1733 et le bâtiment actuel érigé en 1733 et 1734 par l’architecte Gottfried Samuel VATER d’Altenbourg. L’édifice a été entièrement restauré dans la seconde moitié du 20ème siècle. Notamment en 1987 puis en 2000, le plafond de la nef qui s’affaissait sur l’orgue a été relevé et consolidé. L’ancienne église possédait un Positif de cinq jeux depuis 1658. Ce Positif fut vraisemblablement transféré dans le nouvel édifice en 1734. En septembre 1734, un contrat fut passé avec Gottfried SILBERMANN de Freiberg pour un instrument de 21 jeux sur deux claviers et pédalier. Une copie manuscrite de ce contrat fut découverte en 1996 lors d’une vente aux enchères à Londres. Elle se trouve aujourd’hui à la bibliothèque de Saxe. En mars 1735, un avenant fut signé pour quatre jeux supplémentaires. L’orgue commencé dans les ateliers de Freiberg en 1736 fut achevé et inauguré en novembre 1737. Le buffet était blanc avec des motifs et sculptures dorées. Cet instrument qui a toujours été entretenu a été largement préservé dans son état original. En 1782, un carillon est ajouté par Johann Wolfgang MÜLLER. En 1828, l’orgue est harmonisé avec un tempérament égal par le facteur Friedrich Wilhelm TRAMPELI d’Adorf (Saxe). En 1884, une tirasse du grand-orgue est installée par Richard KREUTZBACH de Borna (Saxe). En 1936, un relevage est effectué par la maison EULE de Bautzen (Saxe), qui assure depuis lors l’entretien du vénérable instrument. Le pédalier est remplacé par un neuf, les anches de certains tuyaux du Posaune 16’ sont restaurées. De 1961 à 1963, le buffet est restauré dans son apparence originale. En 1983 et 1984, la maison EULE effectue une restauration majeure de l’orgue. Ce petit village de Saxe a donc lui également l’immense privilège d’abriter dans son église une merveille du célèbre facteur SILBERMANN. Autres caractéristiques : 27 jeux - 2 claviers manuels de 48 notes et pédalier 24 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I à tiroir Tirasse : I/P (1884) Jeu de cloches (1782) Diapason : La = 463 Hz - Tempérament égal (1828) Voir la page des orgues de G. Silbermann