Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                       Historique           Photos

Pézenas  (34)

Collégiale St Jean

Lépine, 1757 - Cavaillé-Coll, 1853



Composition :

I / Positif II / Grand Orgue III / Récit expressif Pédale
       
Montre 8’ Montre 16’ Flûte Harmonique 8’ Soubasse 16’
Bourdon 8’ Bourdon 16’ Viole d’Amour 8’ Flûte 8’
Prestant 4’ Montre 8’ Voix Céleste 8’ Bombarde 16’
Flûte Octaviante 4’ Bourdon 8’ Flûte Octaviante 4’ Trompette 8’
Salicional 4’ Flûte Harmonique 8’ Octavin 2’  
Nazard 2’2/3 Viole de Gambe 8’ Trompette 8’  
Octavin 2’ Prestant 4’ Cor Anglais 8’  
Plein Jeu III Dulciane 4’ Voix Humaine 8’  
Trompette 8’ Nazard 2’2/3  
Cromorne 8’ Doublette 2’    
  Fourniture V    
  Cymbale III    
  Grand Cornet V    
  Bombarde 16’    
  Trompette 8’    
  Clairon 4’    

Autres caractéristiques :
38 jeux - 3 claviers manuels et pédalier
Accouplements: P/G.O.   R/G.O.
Tirasses:  G.O.
Appels d’anches: G.O. Basses - G.O. Dessus - G.O. Basses et Dessus - Récit
Trémolo Récit      


Haut de page


Historique :



En 1743 l’architecte Jean-Baptiste FRANQUE établit les dessins de la décoration en marbre de la toute nouvelle église collégiale de Pézenas.

L'orgue est l'oeuvre de Jean-François LEPINE, qui s'installa d'ailleurs à PEZENAS. L'instrument est installé en 1757.

En 1852-1853 l’orgue fait l’objet d’une importante reconstruction par Aristide Cavaillé-Coll qui installe une nouvelle console de 3 claviers de 54 notes, restructure les sommiers, la soufflerie, établit un Récit expressif et porte l’instrument à 38 jeux.

Dans les années 1960 une totale transformation de cet orgue est entreprise dans une perspective néoclassique.
L’orgue en ressortira défiguré et son caractère hybride ne donnera satisfaction dans aucun répertoire.

En 2002, une nouvelle restauration a été confiée à Daniel BIROUSTE : elle a eu pour objet de reconstituer très fidèlement l’orgue disparu d’Aristide Cavaillé-Coll.

Au cours de l’inventaire de la tuyauterie en atelier, le matériel s’est révélé extraordinairement bouleversé, sans doute en raison d’un morcellement des interventions constituant la précédente campagne de transformation de cet orgue. C’est donc à un véritable jeu de piste qu’il a fallu se livrer pour reconstituer la tuyauterie dans sa disposition Cavaillé-Coll.
Il fallut reconstituer entièrement les deux jeux de Bombarde 16’, rétablir les jeux harmoniques et octaviants dans leurs longueurs primitives, reconstituer les jeux gambés qui avaient été abondamment retaillés.
Les sommiers ont été entièrement restaurés. Tous les soufflets ont été entièrement remis en peau et la machine Barker totalement remise à neuf. La console dont le châssis avait travaillé a été reconstruite dans son aplomb primitif et toutes les pièces de mécaniques ont été nettoyées, regarnies et ajustées.

Après remontage toute l’harmonisation a été effectuée sur place en procédant avec beaucoup de prudence par approximations successives.

L’orgue de Pézenas séduit tous ceux qui le jouent par la cohérence subtile d’une harmonisation qui se développe avec une parfaite précision à travers tout l’édifice.


Haut de page


Photos :

 Pézenas Collégiale

Pézenas Collégiale


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays