Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 15/01/2014              L’orgue Merklin (1870) de la cathédrale St Front de Périgueux (Dordogne) Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Aquitaine Ville : Périgueux Local : Cathédrale St Front Facteur : Merklin-Schütze Année : 1870 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Photos Cliquer La Cathédrale St Front est un édifice remarquable et chargé d’histoire. L’origine de l’édifice remonte au 4ème et 5ème siècle, d’abord comme église, puis comme abbaye et enfin comme cathédrale. Des vestiges de la première église détruite en 732 par les normands subsistent encore de nos jours dans la cathédrale. A partir de 976 l’abbaye de St Front fut érigée à l’emplacement de la vieille église. Au 11ème siècle l’abbatiale fut agrandie par une église à coupoles attenante, les deux édifices ayant en commun l’autel. Le cloître date de cette époque. Après un incendie en 1120, l’église à coupoles fut achevée en 1170. Elle fut prolongée à l’est en 1337 par la chapelle dédiée à St Antoine, puis au nord-est en 1525 par une église paroissiale, à l’emplacement de l’actuelle chapelle de la Vierge. En 1575, les huguenots pillèrent le mobilier de l’église et jetèrent les reliques de St Front dans la Dordogne. En 1669, l’église St Front fut élevée au rang de Cathédrale, en remplacement de l’ancienne cathédrale St Etienne de la Cité. De 1852 à 1895, la cathédrale a été entièrement restaurée par l’architecte Paul ABADIE, à qui l’on doit le Sacré-Cœur de Paris, basilique pour laquelle il s’est inspiré de St Front. La cathédrale abrite la « Grotte de St Front » où l’ermite vécut au 4ème siècle ainsi que deux cryptes du 12ème siècle. Le clocher qui date de 1170 est le plus ancien de France et le seul de style byzantin. Le plan de la cathédrale en forme de croix grecque n’est pas sans rappeler la basilique St Marc de Venise ou l’église des Saints-Apôtres de Constantinople. Photo : Rien van Binnendijk Photo : Rien van Binnendijk Cliquer pour fermer La cathédrale est classée aux Monuments Historiques depuis 1840 et au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1998. Le premier orgue connu de la cathédrale date de 1733 et a été construit par le facteur parisien Marin CAROUGE. Il se trouve depuis 1870 dans l’église St Etienne de la Cité à Périgueux.. En 1869, le conseil de fabrique de la cathédrale se rend à Paris pour voir et écouter un grand-orgue de facture romantique présenté par la firme MERKIN-SCHUTZE lors de l’Exposition Universelle de 1867. L’instrument est acheté par le conseil. En 1870, l’orgue est remonté dans la tribune sous la coupole ouest de la Cathédrale. Mais la guerre de 1870 contrarie le plan et le financement des travaux. Prévu à l’origine pour trois claviers, seules deux divisions manuelles sont installées et ce sans buffet. La console de grande qualité possède les trois claviers. Des rideaux et toile peinte en trompe-l’œil font office de façade. Au début des années 1980, l’orgue fatigué mais intact devient muet, un grand soufflet ayant rendu l’âme. Les Monuments Historiques décident alors d’une grande restauration. Ce travail est confié au facteur Pascal QUOIRIN de St Didier (Près de Carpentras dans le Vaucluse). Entre le démontage, la restauration et le remontage, il va s’écouler près de dix ans. Un buffet neuf est construit ainsi qu’une montre de 16’ en façade selon la technique de MERKLIN. La tuyauterie et la mécanique ont été restaurées. Voir l’excellent site des Amis de la Cathédrale St Front sur l’orgue et le carillon. Vue panoramique 360° de la cathédrale.  Actuellement le projet de construction de la division de Positif au 3ème clavier avec huit jeux environ est à l’étude. Autres caractéristiques : 31 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine Barker au grand-orgue Accouplement : II/I - II/II 16' Tirasses : I/P - II/P Appels des anches I / II / P Expression du récit à cuiller Voir l’orgue de choeur MUTIN