Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 31/12/2013 L’orgue Schnitger (1711) de la Vieille Eglise de Pellworm  (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Schleswig-Holstein Ville : Pellworm  Local : Vieille Eglise St Sauveur Alte Kirche St Salvator Facteur : Schnitger Année : 1711 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la CathÚdrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. L’île de Pellworm se situe dans le Schleswig-Holstein, tout au nord de l’Allemagne et non loin de la frontière danoise. Une église en bois existait déjà au 11ème siècle ; on en a retrouvé d’anciennes poutres de chêne lors de fouilles en 1907. A partir de 1195 la vieille église a été construite en pierres à l’emplacement de l’ancienne, d’abord le chœur et l’abside en tuf, puis la nef en briques rouges. La tour monumentale de 50m a été construite au 13ème/14ème siècle. Elle devait certainement servir de repère (d’amer) aux navigateurs. La tour s’est partiellement effondrée en 1611, endommageant la partie occidentale de la nef et du toit. La rénovation ne sera achevée qu’en 1687. L’autel avec son magnifique triptyque en bois doré date de 1460. Les fonds baptismaux en bronze ont été placés dans l’église en 1634 mais datent de 1475. On sait que l’église possédait un orgue en 1525. Peut-être fut-il détruit en 1611, lors de l’effondrement de la tour. En 1619, il y eut un nouveau Positif revendu en 1710 à l’église de Ostenfeld. L’orgue actuel, construit par Arp SCHNITGER en 1710 et 1711, représente pour la petite église un véritable joyau historique. L’instrument avait 24 jeux sur deux claviers et pédale indépendante. Le buffet est typique des œuvres de SCHNITGER. Une plaque sur le côté du buffet porte le nom des 52 donateurs grâce à qui l’orgue put être construit. L’orgue a été réparé en 1754 par Johann Daniel BUSCH d’Itzehoe, en 1764 par Johann Jochen MAASS, puis en 1781 par Boye LORENTZEN de Bredstedt, et enfin en 1865 par Friedrich SCHULTZE de Rendsburg. La disposition de SCHNITGER est restée jusqu’alors intacte. Entre 1890 et 1892, le facteur Emil HANSEN de Flensburg a effectué une « rénovation » de l’orgue, en modifiant malheureusement sa disposition dans le style de l’époque. La moitié des jeux de SCHNITGER ont été remplacés par des jeux plus romantiques, l’intonation a été montée d’un demi ton (en coupant les tuyaux…). L’orgue n’avait plus que 17 jeux. En 1954, l’instrument a fait l’objet d’une première restauration par le facteur Ernst BRANDT de Quickborn. La disposition originale a été rétablie. Même insuffisant ou insatisfaisant, ce travail allait dans le bon sens. A partir de 1958, l’entretien a été assuré par le facteur Franz GROLLMANN qui a notamment réparé l’instrument en 1967 après les dégâts des eaux causés par une violente tempête. De 1987 à 1990, l’instrument a fait l’objet d’une restauration majeure par la maison HILLEBRAND & Frères d’Altwarmbüchen (Hanovre). Tous les jeux de HANSEN et de BRANDT ont été remplacés par des jeux reconstruits au modèle de SCHNITGER, les tuyaux recoupés par HANSEN ont été restaurés dans leur forme originale, l’harmonisation a été entièrement reprise au tempérament inégal de Neidhardt. La soufflerie a été entièrement refaite et peut être actionnée soit manuellement soit par le ventilateur électrique. La mécanique, les sommiers, le buffet et les claviers, d’origine, ont été restaurés. Le pédalier avec octave brisée a été reconstruit au modèle de la cathédrale de Lübeck. L’orgue magnifiquement restauré dans son style original a été inauguré en mai 1990. Autres caractéristiques : 24 jeux - 2 claviers manuels de 45 notes et pédalier 25 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement II/I à tiroir 2 Etoiles de clochettes