Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 26/11/2010  L’orgue Verbeeck (1631) de l’église réformée de Peize (Hollande). Orgues en France et dans le monde. Pays : Hollande Région :  Drenthe Ville : Noordenveld Local : Peize Hervormde Kerk Facteur : Verbeeck / Schnitger / Hinsz Année : 1631 / 1697 / 1757 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Cet instrument remarquable a connu les plus grands facteurs hollandais… Il a été construit en 1631 par Anthonie VERBEECK de Leeuwarden pour la Chapelle de l’hospice Ste Gertrude de Groningen. En 1663, l’orgue fut restauré par Johannes HUIS. En 1672, l’instrument a été touché par les bombardements lors du siège de Groningen par l’évêché de Munster. Il restera muet pendant huit ans. En 1680, il a été réparé vraisemblablement par Jan HELMAN de Groningen. En 1696 et 1697, le célèbre facteur allemand Arp SCHNITGER de Neuenfelde a effectué d’importants travaux : il a ajouté notamment une pédale indépendante avec cinq ou six jeux et a fabriqué trois nouveaux soufflets. En 1707 et 1715, Jan RADEKER et son compagnon Rudolf GARRELS ont effectué l’entretien de l’orgue. En 1725, il y a eu des réparations effectuées par Matthias AMOOR de Groningen. En 1757 et 1758, Albertus Anthonie HINSZ de Groningen a vidé le Positif de poitrine de VERBEECK et l’a remplacé par un Positif de dos. Il a réalisé un nouveau sommier pour le grand-orgue d’une étendue de 49 notes (C-c3). Peut-être a-t-il refait la console. L’orgue avait alors 22 jeux. De 1785 à 1811, le fils d’Arp SCHNITGER et Heinrich Hermann FREYTAG ont entretenu l’instrument. En 1814, après le décès de SCHNITGER Fils et de FREYTAG, la veuve FREYTAG a poursuivi l’entretien. Des réparations ont été effectuées cette année-là. En 1832, le facteur Nicolaas Anthonie LOHMAN de Groningen a également effectué des réparations. Il a remplacé le Quintadena 8’ du Positif par un Holpijp 8’. En 1846, LOHMAN a réalisé une tirasse de pédale. En 1861, l’orgue a été vendu à l’église de Peize. C’est la maison Van OECKELEN de Groningen qui a été chargée du transfert. Des modifications ont malheureusement été effectuées à cette occasion : la Mixture du grand-orgue a été réduite de six à trois rangs et la Sesquialtera II a été remplacée par une Flûte de 2’. Au Positif de dos le Scherp III a été remplacé par une Viole de Gambe 8’ et la Voix humaine par une Dulciaan 8’. Ce vénérable instrument était désormais modernisé... Dieu merci, la plus grande partie du matériel sonore des 17ème et 18ème siècles était intact. En 1900, Jan DOORNBOS de Groningen a poursuivi ce travail en remplaçant la Dulciaan 8’ par une Trompette 8’ et la Quinte 3’ par un dessus de Bourdon 16’. En 1936, Klaas DOORNBOS a remplacé le Bourdon 16’ en métal de la pédale par un Bourdon 16’ en bois et a placé un réservoir neuf. En 1963, l’orgue a été démonté avant la restauration de l’église et dans l’attente de sa propre restauration. De 1969 à 1973, cette restauration complète et très minutieuse a été effectuée par la maison Van VULPEN d’Utrecht, sous la supervision de Willem HULSMANN. Trois jeux ont été construits : la Mixture 6 rangs du grand-orgue, le Scherp 3 rangs et la Voix Humaine du Positif de dos. La Quinte 3’ du grand-orgue a pu être reconstruite à partir de ses anciens tuyaux et la Dulciaan 8’ du Positif a été replacée au grand-orgue après reconstruction. Cet instrument historique a retrouvé sa disposition et son caractère de 1757. Autres caractéristiques : 22 jeux - 2 claviers manuels de 49 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I à tiroir Tirasses : I/P - II/P