Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                              Historique         Photos

Paris 8è  (75)

Eglise St Philippe du Roule

Cavaillé-Coll
, 1903


Composition :

Grand-orgue : Positif : Récit expressif : Pédale :
       
Bourdon 16' Principal 8' Quintaton 16' Bourdon 32'
Montre 8' Cor de nuit 8' Diapason 8' Contrebasse 16'
Flûte harmonique 8' Flûte douce 4' Flûte traversière 8' Soubasse 16'
Salicional 8' Nasard 2' 2/3 Viole de gambe 8' Bourdon 8'
Bourdon 8' Doublette 2' Voix céleste 8' Flûte 8'
Prestant 4' Tierce 1' 3/5 Flûte octaviante 4' Bombarde 16'
Quinte 2' 2/3 Piccolo 1' Octavin 2' Trompette 8'
Doublette 2' Cromorne 8' Plein-eju IV rgs  
Plein-jeu IV-V rgs   Cornet V rgs  
Bombarde 16'   Basson 16'  
Trompette 8'   Trompette 8'  
Clairon 4'   Basson-hautbois 8'  
    Clairon 4'  

Autres caractéristiques :
40 jeux - 3 claviers de 56 notes et pédalier de 30 notes.
Transmissions mécaniques.
Accouplements: Pos./G.O., G.O./Machine, Réc./Pos. G.O./G.O. en 16', Réc./G.O. en 16' et en 4'.
Tirasses: G.O., Pos., Réc. Appel d'anches G.O., Réc., Péd. Tremblant au Récit.


Haut de page


Historique :



À peine achevée en 1784, l'église ne possédait pas encore de grand orgue à l'époque révolutionnaire. Mais quand l'église des Jacobins de la rue Saint-Honoré eut été désaffectée, l'Administration départementale disposa de l'instrument qui s'y trouvait, le 2 octobre 1791, pour l'attribuer à l'église Saint-Philippe et dont le transfert était à la charge du département.

Le 18 décembre 1791, des ordres ont été donnés au facteur Somer pour transporter l'orgue des Jacobins dans l'église Saint-Philippe et pour activer les travaux de construction de la tribune entrepris d'après les plans et sur les ordres de Chalgrin.
Les travaux traînèrent en longueur et lors d'une inspection, le 3 septembre 1795, l'orgue n'avait pas encore été installé.
Il fallut attendre 1799 avant que l'instrument puisse être en état de servir.

Après le Concordat, une remise en état de l'instrument est exécutée, en 1809, par Pierre-François Dallery.
Agrandi une première fois en 1834 par John Abbey dont les travaux furent reçus par Fessy, Séjan et Binet, l'orgue fut entièrement renouvelé par Merklin 27 ans plus tard.
L'instrument fut inauguré le 15 mai 1861 par Renaud de Vilbac, Hocmelle et Lemmens.

Merklin avait utilisé, en partie, l'ancien orgue des Jacobins, mais en 1903, lors d'une nouvelle reconstruction entreprise par Charles Mutin, on ne conserva, à titre de souvenir, que le petit buffet de l'ancien positif, simplement comme élément décoratif pouvait se relier au grand buffet neuf qui fut alors installé dans le fond de la tribune, occupant toute sa largeur et produisant un bel effet, avec ses larges plates-faces et ses trois grosses tourelles de sept tuyaux.
Le nouvel instrument, qui comptait 37 jeux, a été inauguré par Charles-Marie-Widor.

En 1923, l'instrument a été relevé, réharmonisé et modifié par Abbey père et fils, sous la direction d'Henri Mulet, l'organiste titulaire, qui y appliqua avec le plus grand succès sa théorie sur la composition rationnelle des pleins jeux; il y fit ajouter un bourdon de 32', et plusieurs jeux de mutation.

En 1991, l'instrument a été complètement reconstruit par la firme Renaud.



Haut de page


Photos :

St Philippe du Roule

St Philippe du Roule

St Philippe du Roule          


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays