Page créée le 07/04/2008 Mise à jour le 15/03/2020 Le grand-orgue Quoirin (1995) de l’église St Ferdinand-Des- Ternes de Paris (75)
Pays : France Région : Ile-de-France Départ. : Paris Ville : Paris (17 è ) Local : Eglise St Ferdinand-Des-Ternes Facteur : Quoirin Année : 1995
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Photos
Orgues en France et dans le monde.
Recherche… Recherche…
Entrez dans le monde magique des orgues.
Passion, Découvertes, Partage....
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche…
Autres caractéristiques : 34 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 32 notes. Transmissions mécaniques des claviers et des jeux Accouplements : I/II - III/II - III/I Tirasses : I/P - II/P - III/P
Cette grande église a été construite à partir de 1938, à l’emplacement de l’ancienne église qui datait de 1847 et était devenue trop petite. Les travaux arrêtés par la guerre ne seront achevés qu’en 1957. L’église de style romano-byzantin se compose d’une grande nef surmontée et éclairée par trois coupoles, d’un transept saillant et d’un grand chœur terminé par un chevet semi- cylindrique, recouvert d’une peinture de l’Eucharistie de Pierre Dianisi (1904-1976). La façade comporte trois sculptures monumentales et est surmontée d’un clocher original, horizontal à deux étages. Cette façade alignée sur la place Tristan Bernard est décalée en biais par rapport à l’axe de la nef. Le chœur et son mobilier ont été réaménagés par Madeleine Diener en 1990. L’église a été restaurée entre 2011 et 2015. L’ancienne église possédait un grand-orgue CAVAILLÉ-COLL, construit en 1853. C’était l’Opus 60, un instrument de 25 jeux sur trois claviers et pédalier, doté de transmissions mécaniques. Un deuxième instrument de 14 jeux sur deux claviers et pédalier est livré par la maison CAVAILLÉ-COLL en décembre 1897 ou janvier 1898 (Op 665). Il s’agit de l’ancien orgue des Concerts Lamoureux de Paris, utilisé comme orgue de chœur. Cet instrument sera transféré vers 1930 au Mémorial 14-18 de Notre-Dame-de-Lorette près de Douai (Nord). Le grand-orgue de 1853 a été transféré dans la nouvelle église dans les années 1950. En 1963, il a été restauré par la maison, BEUCHET-DEBIERRE de Nantes (Loire-Atlantique), qui a électrifié les transmissions et a modifié la disposition dans le style néo-classique. Le buffet supérieur a été démonté et cédé à l’église St Jean-Baptiste de Montaigu (Vendée). En 1994 et 1995, le facteur Pascal QUOIRIN de Saint-Didier (Vaucluse) a construit le grand-orgue actuel, sur une nouvelle tribune. Il s’agit d’un instrument de style classique français mais adapté à l’interprétation d’un répertoire plus large. L’orgue de 34 jeux est doté d’un Positif de dos. Les transmissions sont mécaniques et la console est située en fenêtre centrale du grand buffet.