Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 04/12/2014 L’orgue Delmotte (1871) de l’église St André-de-l’Europe de Paris (75). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Ile-de-France Départ. : Seine Ville : Paris (8ème) Local : Eglise St André-de-l’Europe Facteur : Delmotte Année : 1871 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Cette église a une histoire récente mais quelque peu mouvementée. La paroisse fut fondée en 1852 avec une église provisoire située Chaussée d’Antin dans le 9ème arrondissement. La paroisse fut dissoute en 1870. Vers 1860, une congrégation de prêtres Oblats de Marie-Immaculée était active dans le quartier de l’Europe et disposait d’une chapelle bénie en 1861. En 1897, la chapelle fut remplacée par un édifice plus vaste de style néogothique, consacrée à Notre-Dame de l’Immaculée Conception. C’est l’actuelle église St André. En 1903, les Oblats furent chassés de France, la chapelle fut fermée et intégrée aux biens nationaux. En 1907, le Cardinal RICHARD racheta la chapelle et son couvent à l’état. La chapelle fut rattachée à la paroisse de St Louis d’Antin, sous le vocable de St André d’Antin. En 1959, le cardinal Feltin, archevêque de Paris, a créé la nouvelle paroisse St André qui a pris le nom de St André-de-l’Europe, en référence au quartier voisin de l’Europe. La première église provisoire de la Chaussée d’Antin avait été dotée dès 1852 d’un Positif  CAVAILLE-COLL de 6 jeux d’occasion. On ne sait pas ce qu’il en advint après la fermeture de l’église en 1870. La nouvelle église acquit en 1918 un instrument construit par la maison MERKLIN en 1883 et provenant de l’église Ste Marie des Batignolles dans le 17ème arrondissement, où il avait été probablement acquis d’occasion pour servir d’orgue de chœur. Il s’agissait d’un orgue de 16 jeux sur 2 claviers et pédalier. En 1963, l’instrument fut modifié par le facteur Jean BOURGAREL de Menotey (Jura). L’instrument devenu injouable dans les années 1990 fut démantelé et remplacé par l’orgue actuel. Celui-ci provient de l’église Notre-Dame Auxiliatrice de Clichy-La-Garenne (Hauts-de-Seine). Il a d’abord été attribué au facteur Louis BEASSE, ancien compagnon de CAVAILLE-COLL, et qui avait été associé au facteur BONNEAU à la fin du 19ème. Une étude plus approfondie de l’instrument montre que l’orgue est bien antérieur à son installation dans l’église de Clichy en 1911, même s’il porte une plaque Louis BEASSE. Des sources manifestement fort bien documentées nous indiquent qu’il s’agirait très vraisemblablement de l’instrument construit en 1871 par les frères DELMOTTE, facteurs d’orgues à Tournai en Belgique, pour le Petit Séminaire de Cambrai (Nord). Cet orgue fut livré en 1871 avec 12 jeux sur deux claviers de 56 notes. 7 jeux dont 4 de pédale étaient réservés en attente. En 1897 les frères DELMOTTE ont complété l’instrument avec 6 jeux dont deux à la pédale. L’étude de la tuyauterie actuelle correspond parfaitement à cette modification. En 1911, l’orgue fut placé à Clichy-la-Garenne par Louis BEASSE qui y apposa sa plaque…Sans doute est-ce lui qui posa le pédalier de 30 notes (dont les trois dernières en tirasse) et ajouta un Basson 16’ au Récit sur une chape séparée. A noter qu’en 1953, le compositeur Jacques BOISGALLAIS fut titulaire de cet instrument. Sa Sonate en Trio pour orgue date de cette époque. En 1961, le facteur Erwin MÜLLER de Croissy-sur-Seine (Yvelines), a effectué un relevage de l’orgue et a modifié sa composition : remplacement du Salicional 8’ du GO par un Plein-jeu III, remplacement au Récit du Basson 16’ par une Sesquialtera II et de la Flûte Traversière par une Quarte 2’, modification de la Flûte Octaviante 4’ en Principal 4’ par recoupe des tuyaux. En 1995, l’église Notre-Dame-Auxiliatrice fut fermée puis détruite en 1997 avant d’être remplacée par une église moderne en 2000. L’orgue fut mis en vente pour l’euro symbolique. En 1998, l’orgue DELMOTTE/BEASSE a été transféré à l’église St André de l’Europe par la maison HEDELIN de Mauvières (Indre) qui en assure l’entretien. Au Récit, le Prestant 4’ a été modifié en Flûte octaviante 4’ et la Quarte 2’ en Octavin 2’, comme précédemment, la Sesquialtera II a été ôtée au profit d’une Trompette 8’. La disposition originale s’en trouve aujourd’hui mieux respectée. Un projet de restauration est actuellement à l’étude. La plupart des informations recueillies ici proviennent du rapport préparatoire à cette restauration. Merci vivement à Serge CAMPIONE, l’actuel titulaire, pour son intéressante communication. Autres caractéristiques : 19 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Sommier de pédale : 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P Appel des anches G.O Tremblant