Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 30/05/2016 L’orgue Cavaillé-Coll (1838) de l’église Notre-Dame de Lorette - Paris (75).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Ile-de-France Départ. : Seine Ville : Paris (9ème) Local : Eglise Notre-Dame de Lorette Facteur : Cavaillé-Coll Année : 1838
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Cette église de style néo-classique a été construite entre 1823 et 1836 par l’architecte Hyppolite LEBAS, dans ce quartier dit de la Nouvelle Athènes, en plein essor. Elle remplaçait une ancienne chapelle du 17ème siècle déjà consacrée à Notre-Dame de Lorette. Edifiée sur pilotis, elle s’inspire des basiliques romaines avec une nef unique, des bas-côtés mais pas de transept. Elle se distingue par une décoration intérieure très riche et colorée, avec un plafond plat constitué de caissons en bois richement décorés. Sa façade sud se compose d’un portique à quatre colonnes corinthiennes surmonté d’un fronton triangulaire. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1984. En 2013, l’édifice a été classé au « World Monument Fund ». La dégradation des peintures murales impose un projet de restauration conséquent. L’église possède un des tous premiers orgues d’Aristide CAVAILLÉ-COLL. Beaucoup en parlent comme de son tout premier orgue, mais il s’agit en fait de son Opus N° 4. Les Opus N° 1 et 2 concernent un seul instrument, le grand-orgue de la cathédrale de Lérida en Espagne, instrument commencé entre 1816 et 1820 par Dominique, le père, et achevé en 1829 et 1830 par Aristide, lorsqu’il travaillait encore avec son père à Toulouse. Le premier en métropole (Opus N° 3) a été livré quelques semaines avant celui de N.D de Lorette à l’église Notre-Dame de Victoire (St Louis) de Lorient (Morbihan).  Aristide s’était installé depuis 1834 au 14 de la rue Neuve-Saint-Georges, rebaptisée rue Notre-Dame de Lorette en 1835. C’est là qu’il prépare à partir de 1836 la construction du grand-orgue de la Basilique St Denis qui sera livré en 1841. L’orgue de Notre-Dame de Lorette a été livré le 22 octobre 1838. Il avait 47 jeux sur trois claviers et pédalier. Sa conception, tout comme celle des instruments livrés en Bretagne à la même époque (Lorient, Pontivy et Dinan), est caractéristique de la transition entre la période classique et la future période romantique (Récit expressif comportant les flûtes harmoniques 8’ et 4’). L’étroitesse de la tribune impose au facteur une disposition originale : le buffet apparent est celui du Positif, le Grand-orgue et le Récit sont en arrière. La maison CAVAILLÉ a effectué un relevage en décembre 1846. L’instrument fait l’objet d’un relevage en 1874 par la maison STOLTZ et Frères de Paris. En 1975, l’orgue est restauré par la maison HAERPFER-ERMAN de Boulay (Moselle), alors dirigée par Théo HAERPFER. Au fil des interventions, la mécanique d’origine ne semble pas avoir été conservée mais une majorité du matériel sonore est restée intacte.
Autres caractéristiques : 48 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasses : I/P - II/P Appel d'anches G.O Tremblant