Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                              Historique          Photos

Paris 7è  (75)                                       

Eglise Américaine

Von Beckerath, 1988

                                                                                             

Composition :

II. Grand Orgue III. Récit I. Positif Pédale
       
Gedackt 16' Bordun 16' Quintadena 8' Principal 16'
Principal 8' Violprincipal 8' Holzgedackt 8' Octave 8'
Gamba 8' Rohrflöte 8' Principal 4' Gedackt 8'
Spitzflöte 8' Salicional 8' Rohrflöte 4' Octave 4'
Octave 4' Voix céleste 8' Octave 2' Nachthorn 2'
Hohlflöte 4' Principal 4' Larigot 1 1/3' Mixtur IV
Quinte 2 2/3' Flûte traverse 4' Sesquialtera II Posaune 16'
Octave 2' Nasat 2 2/3' Scharf IV Trompete 8'
Waldflöte 2' Schweiterpfeife 2' Cromorne 8' Schalmey 4'
Cornet IV-V Terz 1 3/5'    
Mixture VI Mixture V  
Fagott 16' Basson 16'  
Trompete 8' Trompete 8'  
Trompete 4' Hautbois 8'  
  Clairon 4'  

Autres caractéristiques :
47 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 32 notes
Traction mécanique des claviers et électrique pour les jeux
Accouplements : SW/GT, POS/GT, SW/POS
Tirasses : SW/PED, POS/PED, GT/PED
Tremblant : POS, SW
Combinateur électronique

.

Haut de page



Historique :


L'orgue Abbey de 1931 :

La construction du nouveau sanctuaire s'accompagna de l'installation d'un orgue de 47 jeux construit par la maison Abbey. Malheureusement, la compagnie fit faillite avant que les travaux soient terminés. La fin de la construction et du montage se fit à la hâte mais l'orgue souffrit de défauts de conception. Les tuyaux étaient placés dans une pièce annexe s'ouvrant en baie sur le sanctuaire. Cet emplacement, qui avait été jugé convenable par le facteur, s'avéra néfaste à la sonorité de l'instrument, le son ayant des difficultés à se projeter dans l'église malgré la pression du vent qui altère par ailleurs la beauté et la clarté des timbres.
De plus, la console était située dans le côté opposé de l'église. La transmission électropneumatique d'Abbey s'avéra extrêmement fragile, ajoutant au retard d'émission du son et causant de nombreuses pannes et réparations coûteuses.

Le nouvel orgue Beckerath :

Au début des années 50, on entreprit de remplacer l'orgue Abbey par un instrument neuf. Edmond Pendleton, organiste et chef de choeur de l'église de 1935 à 1975, amorça le projet qui se concrétisa seulement en 1984 lorsque le choix du conseil de fabrique se porta sur Rudolph von Beckerath. Suite aux leçons apprises de l'expérience précédente, il fut décidé que le nouvel instrument serait placé dans le sanctuaire contre le mur du fond du choeur. La conception de l'instrument, selon le « Werkprinzip », est due à Gerhard Scharenberg. Chaque plan sonore possède son propre buffet, le tout enchâssé dans un meuble de style gothique. Le récit (3è clavier) surplombe les claviers, les tuyaux sont en boîte expressive, à l'exception du jeu de Violprincipal 8', en façade masquant les jalousies. Au centre du buffet, le Grand Orgue (2è clavier) avec les petits tuyaux du Principal 8' en montre. Au sommet du buffet, le Positif (1er clavier), avec le Principal 4' en montre. La Pédale est divisée en deux buffets encadrant l'ensemble, le Principal 16' en montre.

La construction, en atelier, commença en juillet 1987 et dura neuf mois. L'instrument, opus 208 de la maison Beckerath, arriva à Paris le 7 avril 1988 pour être monté sous la responsabilité de Klaus Schmekal. Six sommiers, largement dimensionnés, construits en pin de l'Orégon, accueillent les 3328 tuyaux de fabrication artisanale dont 116 sont en bois (basses de Gedackt 16', du Bordun 16', de la Rohrflöte 8'; jeux de Violprincipal 8' et Gedackt 8') Les tuyaux de métal sont en alliage étain-plomb à 78% de Zn pour les Montres, 56% pour les Principaux, 46% pour les résonateurs d'anche et 36% pour les Flûtes. La préharmonisation de Hans Ulrich Erbslöh a été parachevée par Rolf Miehl et Timm Sckopp. Les motifs d'ébénisterie sont de Gunther Hamann.

L'inauguration se déroula du 7 au 9 octobre 1988. Richard Gowman (St. George's Church), Connie Glessner (St. Michael English Church), Nicolas Gorenstein (Saint-Jacques-du-Haut-Pas), François-Henri Houbart (La Madeleine), Susan Landale (Saint-Louis des Invalides), Marie-Louise Jacquet-Langlais (Sainte-Clothilde), Gaston Litaize (Saint-François-Xavier) s'y firent entendre.

Christian Dutheuil



Haut de page



Photos :

Paris Eglise Americaine

  
                                
Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays