Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 08/05/2016 L’orgue Grenzing (2016) de l’auditorium de Radio-France de Paris (75). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Ile-de-France Départ. : Seine Ville : Paris (16ème) Local : Auditorium de Radio-France Facteur : Grenzing Année : 2016 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos La grande maison ronde de Radio-France située dans le 16ème arrondissement de Paris, a été construite à partir de 1953 par l’architecte Henri BERNARD et a été inaugurée par le Général DE GAULLE en 1963. Radio France a d’abord abrité deux orgues de concerts : l’un de 39 jeux construit par Erwin MÜLLER de Croissy-sur-Seine (Yvelines) en 1965, placé dans l’ancien studio 103 et l’autre de 101 jeux construit par la maison DANION-GONZALEZ de Rambervillers (Vosges) en 1967 dans le studio 104. Ces deux instruments ont été cédés pour l’euro symbolique en 2007. L’orgue MÜLLER du studio 103 a été remonté dans l’église Ste Jeanne d’Arc de Versailles (Yvelines) et l’orgue GONZALEZ du studio 104 a été remonté par la maison KLAIS de Bonn dans la cathédrale de Lille (Nord). Le ministre de la Culture de l’époque n’envisageait pas leur remplacement, ce qui donna lieu à une levée de boucliers…Dieu merci, son successeur décida en 2008 que le nouvel auditorium serait doté d’un orgue monumental, dont le coût était d’ores et déjà estimé à quelques cinq millions d’euros (2 M€ pour l’orgue et 3 M€ pour les aménagements de l’auditorium afin d’accueillir l’instrument). Le nouvel auditorium de Radio-France a été construit à partir de 2008 à la place des studios 102 et 103. Le studio 104 a quant à lui été entièrement remanié en salle de concert avec 860 places assises mais ne possède plus d’orgue. L’auditorium a été achevé fin 2013 avec ses 1460 places assises et il a été inauguré en novembre 2014. La construction du nouvel orgue a été confiée en septembre 2009 après appel d’offres européen au facteur espagnol Gerhard GRENZING d’El Labiol (banlieue de Barcelone). En 2011, une commission de musiciens et organistes a défini avec le constructeur le style et la composition de l’instrument. L’instrument a été construit en 2012 et 2013 dans les ateliers du facteur et présenté en novembre 2013 à un aréopage d’organistes célèbres. Il a été démonté puis transporté par camions à Paris dans le courant de l’année 2014. Un premier concert a été donné les 10 et 12 décembre 2015, alors que seuls 60% du matériel sonore était harmonisé. L’inauguration officielle a été marquée par une série de concerts avec 15 organistes entre le 7 et le 9 mai 2016. Il s’agit d’un instrument résolument moderne même si sa conception est classique par sa disposition, sa mécanique directe suspendue, sa console en fenêtre. La gestion électronique des jeux, les combinaisons quasi infinies et la gestion mémorisable de la registration de chaque morceau pour chaque concertiste lui confèrent une technique d’avant-garde. La deuxième console mobile dispose d’une transmission électrique proportionnelle. Les deux consoles peuvent être jouées simultanément. L’orgue dispose de trois claviers expressifs, la pression des vents du Positif est modifiable, les mixtures du Grand-orgue sont décomposables et la Cymbale transposable, le clavier de Solo est doté de jeux particuliers comme le Chœur de cordes, les Tubas et les Flûtes à haute pression… L’importance de l’orgue, sa disposition et ses innovations techniques en font l’instrument de concert idéal, apte à permettre l’interprétation d’un très large répertoire d’orgue soliste comme à accompagner solistes et orchestres. A noter que la France ne dispose avec cet instrument que de trois orgues de concert (avec celui de la Philharmonie de Paris et celui de l’auditorium Maurice Ravel de Lyon). Video sur la conception de l’orgue : https://www.youtube.com/embed/QgkyRcDeYEA Présentation de l’orgue : http://dai.ly/x46snvf Autres caractéristiques : 87 jeux - 4 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes - 5320 tuyaux Transmission mécanique des claviers et électromécanique des jeux 1 console en fenêtre centrale mécanique + 1 console mobile à transmission électrique proportionnelle Accouplements : II(8,16')/I - III(8,16')/I - IV(8,16')/I - P/I - III(8,16')/II - IV(8,16')/II - IV/III - III 16'/III Accouplements : IVa/I - IVa/II - IVa/III - IVa/IV - IVb/I - IVb/II- IVb/III - IVb/IV Tirasses : I(4,8')/P - II(4,8')/P - III(4,8')/P - IV(4,8')/P Combinateur électronique et gestion électronique des registrations Diapason : La = 442 Hz à 22° - Tempérament égal