Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 11/05/2018   Orgue Verschneider (1854) de l'église St Laurent de Ornans (25).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Franche-Comté Départ. : Doubs Ville : Ornans Local : Eglise Saint-Laurent Facteur : Verschneider Année : 1854
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
Autres caractéristiques : 39 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasse : I/P Appel Anches G.O
L’église St Laurent a été construite de 1546 à 1553, à l’emplacement d’une ancienne église romane du 12ème siècle, plusieurs fois dévastée et reconstruite. Il reste de cette ancienne église l’embase et les deux premiers étages de la tour et sa tourelle adjacente. La construction du 16ème siècle fut effectuée par un maître-maçon peu respectueux de son art. Des arcs- boutants durent être élevés pour palier aux défauts de résistance des murs. Ces contreforts sont cachés par l’immense charpente qui recouvre l’édifice. La décoration intérieure fut financée par la famille de GRANVELLE. Le lutrin et le retable du chœur, œuvre du sculpteur local Jean Gautier au 17ème siècle, rappellent que la Franche-Comté au 16ème siècle faisait partie de l’empire des Habsbourg. Le troisième étage du clocher ainsi que l’élégant portique occidental ont été construits au 17ème siècle. Le dôme à la comtoise surmonté d’un lanternon et d’une flèche a été élevé en 1735. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1931. Un premier orgue a été construit par le facteur VUALTRIN entre 1700 et 1702. Cet instrument a été remplacé par un nouvel orgue construit vers 1740 par un facteur Martin CAROUGE d’Ornans. (ou peut- être Marin CAROUGE de Paris, actif en Franche-Comté au début du 18ème siècle, mais décédé en 1735 ?? …) L’orgue actuel est l’œuvre de Jean-Frédéric VERSCHNEIDER (Fils) de Puttelange (Moselle) en 1854, sur une tribune neuve. Il s’agit d’un instrument pré-romantique à transmissions mécaniques de 39 jeux sur trois claviers et pédalier dans un buffet néo-gothique en chêne. La console est disposée en fenêtre centrale. En 1913, l’orgue a fait l’objet d’une restauration par le facteur Jules BOSSIER de Dijon (Côte d’Or), sans modification majeure. En 1965, le facteur Philippe HARTMANN de Rainans (Jura), effectue un relevage et modifie la disposition dans un style néo- classique. En 1985, la maison MUHLEISEN de Strasbourg (Haut-Rhin) a effectué une restauration de l’orgue dans sa disposition originale. Depuis 2004, le facteur Jean DELOYE d’Audelange (Jura) effectue les travaux d’entretien de l’instrument. Ce grand orgue est remarquable comme témoin de la facture des VERSCHNEIDER de la mi-19ème siècle. Ses sonorités à la fois brillantes et profondes témoignent de la qualité du matériel sonore et de la grande maîtrise de son créateur. Merci à Jean-Alain Ripoche pour sa communication.
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany