Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 08/11/2008 Mise à jour le 16/10/2016 Le grand-orgue Merklin (1882) de l’église Ss Pierre & Paul d’Obernai (67).
Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Alsace Départ. : Bas-Rhin Ville : Obernai Local : Eglise Ss Pierre & Paul Facteur : Merklin Année : 1882
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Autres caractéristiques : 37 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier de 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Mécanique : à Equerres, 4 machines Barker : I - III - P(2) Console indépendante tournée vers la nef. Sommiers à Gravures (Layes doubles) d'origine. Accouplements : II/I - III/I (16', 8') Tirasses : I/P - II/P - III/P Appel G.O Appels Anches et Mixtures : I - II - III - P et Général (en gras) Tonnerre
Les derniers Les derniers
L’église St Pierre et St Paul a été construite sur les plans de l’architecte Petiti de 1867 à 1872. Cet édifice de style néogothique comprend une nef avec deux collatéraux, un transept à deux bras, un chœur et son abside semi circulaire ainsi qu’une façade à deux tours. La nouvelle église remplaçait un ancien édifice gothique du 15ème siècle. Le chœur est décoré de magnifiques fresques du peintre alsacien Martin Ritter. Il y a également dans le transept nord un autel du St Sépulcre de Veit Wagner de 1504. Autour de cet autel on peut admirer les vitraux du 15ème siècle. On sait la présence dans l’ancienne église d’un orgue dès 1450. Un autre instrument fut construit en 1512, modifié en 1583 puis en 1616 et en 1655. André SILBERMANN construisit un instrument neuf de trois claviers et pédalier en 1713, orgue qui ne fut pas transféré dans la nouvelle église. Son buffet se trouve aujourd’hui dans l’église de Niedernai (Bas-Rhin) et abrite un orgue de Martin RINCKENBACH (1898). Le superbe instrument en tribune, au fond de la nef, est l’œuvre du facteur Joseph MERKLIN. Cet instrument commandé en 1879, fut mis en service mars 1882. Le buffet a été construit par Théophile Klein de Colmar, avec un Positif de dos factice. Il s’agissait d’un orgue symphonique, construit à l’apogée de l’art de ce facteur. En 1911, l'orgue fut endommagé par la canicule et en 1917 les tuyaux de façade furent réquisitionnés par les allemands. En 1934, Edmond-Alexandre ROETHINGER Schiltigheim (Bas-Rhin) a effectué des travaux d’entretien et établi un rapport sur l’état de cet « excellent instrument », mal entretenu et négligé… En 1951, le facteur Ernest MUHLEISEN de Strasbourg (Bas-Rhin) a restauré et modifié l’orgue, dans un style néo-classique. C’était la grande époque du néo-classicisme, qui fit perdre leur âme à bon nombre de chefs d’œuvre du 19ème siècle… En 1955, des infiltrations d’eau détériorèrent gravement l’instrument qui restera définitivement muet et dégradé de 1965 à 2001. En 1991 le grand-orgue fut classé aux Monuments Historiques. Après un rapport de Marc SCHAEFFER en 1996, et grâce à l’obstination de plusieurs personnalités, la restauration dans sa disposition originale fut confiée à la maison Alfred KERN de Strasbourg, dirigée par Daniel KERN. En 2000 et 2001, le facteur a réalisé un travail de restauration remarquable : buffet, mécanique, sommiers, soufflerie, alimentation en vent ont été entièrement restaurés. Toute la tuyauterie a été reclassée, restaurée et harmonisée. La Gambe et le Gemshorn du Positif ont été reconstruits au modèle des jeux de Bourgoin-Jallieu. L’orgue superbement restauré a été inauguré en septembre 2001.