Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 04/11/2016  L’orgue Villard (2006) de l’église Notre-Dame de Nontron (24).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Dordogne Ville : Nontron Local : Eglise Notre-Dame Facteur : Villard Année : 2006
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
A cet emplacement, se trouvait une fontaine recouverte de ronces où des enfants découvrirent en 1625 une statue de la Vierge en pierre, datant vraisemblablement du moyen-âge. On construisit alors entre 1625 et 1627 une nouvelle chapelle, Notre-Dame des Clercs. De 1872 à 1876, la construction de l’église actuelle fut entreprise par l’architecte local Mandin. Les travaux du clocher s’achevèrent en 1889. Il s’agit d’un édifice en forme de croix latine, avec d’ouest en est, le clocher-porche, une nef de deux travées, un transept sur deux travées, un chœur d’une travée terminé par l’abside semi-circulaire qui renferme la chapelle Notre-Dame-des- Ronces et sa statue en pierre. Sous la chapelle se trouve toujours dans une petite crypte la fontaine historique. A noter des toiles des 17ème et 18ème siècles. En 1875, la paroisse achète pour sa nouvelle église l’ancien orgue de chœur de la Cathédrale St Front de Périgueux. Il s’agit d’un orgue construit en 1842 et 1843 par la maison DAUBLAINE-CALLINET de Paris, avec 13 jeux sur deux claviers et pédalier, à transmission mécanique. L’instrument est agrandi à 24 jeux en 1863 et 1864 par le facteur périgourdin Philibert BESSODES. En 1875, l’orgue est transféré en caisses à l’église de Nontron. Le remontage et l’harmonisation sont assurés par le facteur Baptiste GHYS, alors contremaître de la maison Joseph MERKLIN & Cie de Lyon (Rhône). L’instrument subit plusieurs interventions au 20ème siècle, dont la transformation de la transmission en électromécanique en 1960. Dans les années 1980, la tribune présente des signes d’affaissement. L’orgue est démonté en 1985. En 2002, la reconstruction de l’instrument est confiée au facteur Jean-Pascal VILLARD de Thénezay (Deux-Sèvres). Le buffet est reconstruit à neuf par le facteur Olivier CHEVRON de St Civran (Indre). De style néoclassique, ce buffet comporte cinq plate-faces et une console en fenêtre centrale. La mécanique, les sommiers et leur montage ont été réalisés par la maison SIMON de Sugères (Puy-de-Dôme). Jean-Pascal VILLARD a restauré la tuyauterie existante et a ajouté 8 jeux. La soufflerie a été reconstruite et l’harmonisation réalisée dans l’esprit de la facture MERKLIN. L’orgue fort bien reconstruit a été béni en mars 2006 et inauguré en juin 2006 par un récital d’Olivier LATRY (Notre-Dame de Paris).
Autres caractéristiques : 31 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine Barker Accouplement : II/I (16, 8') Tirasses : I/P - II/P Appel GO (16,8') Appel des anches : I - II - P (jeux en gras)