Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 20/09/2008 Mise à jour le 04/09/2015 L’orgue Brunel (1673) de l’église Saint Vincent de Nay (64). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Pyrénées Atlantiques Ville : Nay Local : Eglise St Vincent Facteur : Brunel Année : 1673 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos L’église St Vincent a été construite à la fin du 15ème siècle sur les ruines d’une ancienne église médiévale de style roman dont il subsiste le mur ouest et un portail de style gothique primitif. L’édifice achevé en 1503 dut être reconstruit en 1543 après l’incendie qui ravagea la bastide. La nouvelle construction fut réalisée dans le style gothique flamboyant. Elle se compose d’une nef très large, d’un chœur surmonté d’une voûte à 6 branches et d’une abside polygonale. Le clocher construit en 1520 fut reconstruit après l’incendie avec une flèche de 27m de haut. Cette flèche détruite à la révolution fut remplacée par une plate-forme octogonale au milieu du 19ème siècle. A noter que l’une des trois cloches date de 1243… La voûte de la nef a été reconstruite en 1688 après son effondrement suite à un tremblement de terre. Cette très belle église dont on admire les sculptures des clés de voûte et le portail majestueux ainsi que la chaire du 16ème siècle et le maître autel du 17ème siècle, est classée aux Monuments Historiques. L’église fut dotée d’un orgue lors de sa reconstruction en 1543. Cet instrument fut démantelé en 1665. En 1673, la paroisse passa commande d’un instrument neuf au facteur Gérard BRUNEL d’Oloron-Ste-Marie, qui avait notamment construit l’orgue de l’église de St Jean-de-Luz pour le mariage de Louis XIV. En 1676, BRUNEL rajouta un clavier d’Echo. En 1760, l’instrument fut réparé et relevé par le facteur CHILO de Barcus (Pyrénées-Atlantiques), compagnon du facteur LABRUGUIERE, lui-même ancien compagnon de Dom BEDOS. L'orgue fut réparé en 1807 après les dégâts causés par la révolution et notamment la disparition de tuyaux pour être fondus... En 1835, Jean PETRON de Pau effectua un relevage de l’instrument et reconstruisit la soufflerie. Vers 1889, l'orgue est muet, faute d'entretien. En 1896, le Conseil de Fabrique décida de reconstruire l'orgue et fit appel au facteur bordelais, Michel ROGER, élève de CAVAILLE- COLL et ancien harmoniste de Georges WENNER. ROGER modifia l’esthétique baroque de l’orgue en esthétique symphonique, en préservant toutefois une bonne partie du matériel sonore. L’instrument ainsi restauré fut inauguré en novembre 1897. En 1906, le buffet a été classé aux Monuments Historiques. L'orgue pourtant se délabre et est muet depuis 1973. En 1988, la partie instrumentale des 17ème et 18ème siècles est classée aux monuments historiques. Une association se créée en 2000 afin de soutenir le projet de restauration De 2004 à 2006, le facteur Barthélémy FORMENTELLI de Pedemonte (Vérone – Italie) reconstruit l’instrument dans sa disposition originale. L’orgue est démonté et restauré intégralement, tant la mécanique que la soufflerie cunéiforme, l’alimentation en vent, la console et le buffet. L’ensemble de la tuyauterie d’origine est restaurée (près de 50% du total), le reste reconstruit selon les techniques de BRUNEL et les préceptes de Dom BEDOS. L’instrument magnifiquement restauré est inauguré en mai 2006 par Michel Chapuis et Jean-Paul Lécot. Autres caractéristiques : 17 jeux - 2 claviers manuels et pédalier Clavier GO divisé à d#'/e' Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasse permanente Tremblant doux et fort Rossignol - Sonnailles du Béarn Tempérament inégal - Diapason : La = 415 Hz
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany