Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 22/03/2017 Le grand-orgue Merklin (1867) de la basilique Saint-Epvre de Nancy (54).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Lorraine Départ. : Meurthe-et-Moselle Ville : Nancy Local : Basilique Saint-Epvre Facteur : Merklin-Schütze Année : 1867
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
Une première église romane consacrée à Saint-Epvre (évêque de Toul du 6ème siècle), fut édifiée à cet emplacement en 1080. L’église fut entièrement reconstruite dans le style gothique entre 1436 et 1451. L’édifice en fort mauvais état sera démoli en 1863. De 1863 à 1871, l’église actuelle fut construite au même emplacement par l’architecte Prosper Morey, grâce à l’action du curé de l’époque qui ne ménagea pas ses efforts pour trouver de généreux et célèbres donateurs. C’est ainsi que l’on doit une verrière à l’Empereur François-Joseph d’Autriche et à son épouse Sissi, et une autre à Napoléon III. Il faut préciser que la paroisse St Epvre a depuis longtemps été liée à la famille des Habsbourg-Lorraine. L’église fut élevée au rang de basilique mineure en 1874 par le pape Pie IX. L’édifice de style néo-gothique, particulièrement imposant, est en forme de croix latine, avec trois nefs et un chevet semi-circulaire entouré de cinq chapelles rayonnantes. L’intérieur est largement éclairé par les 74 verrières et trois rosaces. Sa flèche culmine à 87m de hauteur. La basilique a été classée aux Monuments Historiques en 1999, juste quelques mois avant d’être endommagée par la tornade de fin décembre. Depuis 2000, l’édifice a fait l’objet d’importantes campagnes de restauration. L’église antérieure possédait des orgues depuis le 16ème siècle, leur présence en étant attestée en 1584. L’instrument d’alors fit l’objet de travaux du facteur Nicolas HOCQUET de Nancy (Meurthe-et-Moselle) en 1622 qui le transforma en 8 pieds. Un nouvel orgue fut construit en 1722 par le facteur Christophe MOUCHEREL alors installé à Metz (Moselle). Cet instrument sera détruit à la révolution. En 1803, la paroisse fit l’acquisition d’un instrument d’occasion. Cet orgue fut démonté lors de la démolition de l’église en 1863. Le Positif fut vendu à l’église de Bouxières-aux-Chênes (Meurthe-et-Moselle) et le grand-orgue entreposé dans la chapelle des Cordeliers toute proche fut transféré en 1873 par le facteur Jean-Nicolas JEANPIERRE à l’église de Dannelbourg (Moselle). En 1867, la paroisse acheta un orgue neuf au facteur Joseph MERKLIN, encore installé à Paris (Maison MERKLIN-SCHÜTZE, ex DUCROQUET). L’orgue avait été exposé à l’Exposition Universelle de Paris en 1867 où il avait reçu la Médaille d’or et avait valu à son réalisateur le titre de Chevalier de la Légion d’honneur (il n’était pas encore naturalisé français)… C’est dire la qualité et la réputation de cet orgue. L’installation du grand-orgue fut réalisée en 1869 dans la grande tribune de St Evre et il fut inauguré par un récital du célèbre compositeur et organiste autrichien Anton BRUCKNER. L’instrument de 44 jeux sur trois claviers et pédalier est de pur style symphonique et il est doté de transmissions mécaniques, avec une Machine Barker au grand-orgue. Le facteur Jean BLESI de Nancy est intervenu en 1877 et en 1893 sur la soufflerie qui ne donnait pas satisfaction et qu’il a modifiée. En 1926, Ernest-Théodore JACQUOT de Rambervillers (Vosges) a effectué des travaux de restauration de l’instrument. L’étendue de la pédale a été portée à 30 notes et un jeu de Bourdon 8’ a été ajouté à la pédale. En 1980, l’orgue a été classé aux Monuments Historiques dans sa totalité. En 1992, c’est donc un orgue MERKLIN quasiment intact que la maison HAERPFER-HERMAN de Boulay (Moselle), dirigée par Théo HAERPFER, a restauré, sous la supervision des Monuments Historiques. La soufflerie a été refaite dans sa disposition originale et les ajouts de JACQUOT de 1926 ont été supprimés. En 2010, le facteur Michel GAILLARD de Mulhouse (Haut-Rhin), ancien de chez AUBERTIN, a effectué un relevage, des travaux d’entretien et un accord général. Ce magnifique instrument est harmonieusement complété par un orgue de chœur également de MERKLIN (1872).
Autres caractéristiques : 44 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine Barker au grand-orgue Accouplements : I/II - III/II (16,8'). Tirasses : I/P - II/P - III/P Appels des anches : I-II-III-P Forte
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany