Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                                            Historique            Photos

Nancy  (54)

Cathédrale Notre-Dame

Dupont, 1763



Composition :

Positif de dos : Grand-orgue : Bombarde : Récit expressif : Pédale :
         
Montre 8' Montre 16' Principal 8' Quintaton 16' Soubasse 32'
Bourdon 8' Bourdon 16' Principal 4' Principal 8' Flûte 16'
Prestant 4' Montre 8' Principal 2' Bourdon 8' Contrebasse 16'
Nazard 2' 2/3 Bourdon 8' Cornet V rgs Gambe 8' Soubasse 16'
Doublette 2' Flûte 8' Fourniture V rgs Voix céleste 8' Flûte 8'
Tierce 1' 3/5 Prestant 4' Cymbale IV rgs Flûte octaviante 4' Flûte 4'
Piccolo 1' Flûte à cheminée 4' Bombarde 16' Octavin 2' Mixture III rgs
Cornet V rgs Grosse tierce 3' 1/5 1ère Trompette 8' Cornet V rgs Contre bombarde 32'
Fourniture IV rgs Quinte 2' 2/3 2ème Trompette 8' Plein-jeu IV rgs Bombarde 16' (bois)
Cymbale III rgs Doublette 2' Clairon 4' Basson 16' Bombarde 16' (métal)
Trompette 8' Septième 1' 1/7 Cromorne 8' Trompette 8' Basson 16'
Clairon 4'     Clairon 4' Trompette 8'
Cromorne 8'     Basson-Hautbois 8' Basson 8'
      Voix humaine 8' Clairon 4'
    Baryton 4'

Autres caractéristiques :
64 jeux - 4 claviers de 54 notes et pédalier de 30 notes.
Transmissions mécaniques avec Barker au G.O.
Accouplements: Pos./G.O., Bomb./G.O., Réc./G.O.
Tirasses: Pos., G.O., Réc.


Haut de page


Historique :



Un premier instrument est construit de 1756 à 1763 par Nicolas et Joseph Dupont sur une tribune de pierre dessinée par Jean-Nicolas Jennesson, et réalisée par Barthélémy Mesny. L'instrument est réceptionné par Joseph Marchal.

En 1788, Jean-François Vautrin effectue des travaux sur l'orgue, qui sont réceptionnés par l'organiste Nôtre en janvier 1789.

Le même facteur intervient de 1808 à 1814 pour des réparations et, finalement, agrandit l'instrument avec notamment l'installation de la première Bombarde 32' en France.

Les frères Claude effectuent des réparations et des augmentations en 1837 et en 1843.

Le 27 novembre 1857, Aristide Cavaillé-Coll soumet un devis pour reconstruire l'instrument et le transformer en un instrument symphonique. Le devis est pour un instrument de 62 jeux répartis sur 4 claviers manuels pour un total de 3,612 tuyaux et ce, au coût de 50 250 francs.
La construction se déroula de 1857 à 1861. L'instrument fut reçu par l'organiste Théophile Stern, le 20 novembre 1861.

Un relevage fut exécuté par Aristide Cavaillé-Coll, en 1881, pour la somme de 10 000 francs.

En août 1906, le buffet est classifié « monument historique ».

En 1921, le facteur Charles Mutin répare les dégats causés par la Première Guerre mondiale.

Puis, avec la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, l'isntrument échappe à l'électrification de la transmission projetée par le facteur Roethinger.

De 1963 à 1965, la firme Haerpfer-Erman procède à une restauration de l'instrument en le transformant en instrument néo-classique.
Les flûtes octaviantes sont recoupées et de nouvelles mutations et mixtures sont installées en réutilisant ou en remplaçant du matériel de Cavaillé-Coll. L'instrument restauré est inauguré par Gaston Litaize.

En 1975, la firme Haerpfer-Erman effectue des réparations et quelques petites modifications qui n'affectent pas l'esthétique de l'instrument.



Haut de page


Photos :

Nancy Cathédrale     

Nancy Cathédrale


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays