Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 23/04/2018   Orgue Grenzing (2016) de l’église St Pierre de Næstved (Danemark).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Danemark Région :  Sjælland Ville : Næstved Local : Sct. Peders Kirke Eglise Saint-Pierre Facteur : Grenzing Année : 2016
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page
Photos
Retour Danemark Retour Danemark
Autres caractéristiques : 17 jeux - 2 claviers manuels et pédalier (1ère octave courte) Transmission mécanique des claviers et des jeux Claviers divisés à : c'/c#' Accouplement : II/I ( à tiroir 2 positions  : mi-course = aigus, tiré = tout) Tirasse : I/P Etoile de clochettes Tremblant Diapason : La = 467 Hz - Tempérament mésotonique
Historique de l’église et de ses orgues : voir la page du grand-orgue. La réalisation de l’orgue de chœur a été confiée en 2014 au célèbre facteur germano-catalan, Gerhard GRENZING d’El Papiol (Barcelone – Espagne). Le buffet historique de l’orgue de Hans BREBUS (1586) (*) a été réutilisé. Il restait en outre un seul tuyau original (de façade )… Ce buffet était placé à l’origine en nid d’hirondelle au dessus de la deuxième ouverture sud du chœur. On en a retrouvé les scellements. Les études du buffet ont permis de déterminer qu’il devait comporter 11 jeux. Les écrits de l’organiste danois Lambert Daniel KASTENS décrivent en 1736 un instrument de 16 jeux avec Positif de dos et pédale en tirasse. On ne sait pas quand a disparu le Positif de dos, sans doute au cours du 19ème siècle, lors d’un remaniement de l’instrument. On sait par contre que le buffet fut réutilisé comme grand-orgue en fond de nef lors de sa reconstruction en 1906 par NIELSEN puis en 1959 par MARCUSSEN. (Voir la page du grand-orgue). Le travail de GRENZING a constitué à recréer un orgue neuf à partir de ces bases documentaires. Le buffet a été entièrement restauré et une tribune neuve avec un Positif de dos et un accès latéral a été construite dans le même style, le tout accroché au- dessus de la deuxième fenêtre sud du chœur en nid d’hirondelle, comme à l’origine. GRENZING a repris la composition probable de l’orgue de BREBUS, y ajoutant seulement une soubasse 16’ de pédale car il disposait de la place suffisante. L’instrument dispose de 17 jeux sur deux claviers et pédalier, avec des transmissions mécaniques. Le diapason est à 467 Hz, avec un tempérament mésotonique. L’accouplement du Positif sur le grand-orgue se fait par un tiroir à deux positions : à mi- course il n’appelle que les octaves supérieurs, entièrement tiré il accouple la totalité du clavier de Positif. L’orgue a été inauguré en avril 2016. (*) - Hans BREBUS (ou BREBOS ou BREBOSH) était le fils de l’organiste Gomaar BREBUS, originaire de Lier (Belgique). Hans s’installa au Danemark en 1569 et devint facteur du Roi dès 1570. Son frère Gillis s’expatria en Espagne où il construisit de nombreux instruments dont le petit Positif de l’Escorial (1580), qui est toujours présent.
Christian KAMPNANN LARSEN, titulaire
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany