Orgues en France et dans le monde.

Retour Canada       Retour tous pays                                                         Historique           Photos

Montréal  (CA - Québec)

Basilique Notre-Dame

Casavant, 1891



Composition :

I.Grand Orgue II.Positif  III. Récit expressif IV. Soloexpressif Pédale 
         
Montre 16'   Gambe 16' Quintaton 16' Principal 32'
Bourdon 16' Bourdon 16' Principal 8' Violoncelle 8' Contrebasse 16'
Montre 8' Principal 8' Flûte harmonique 8' Flûte traversière 8' Violon 16'
Principal 8' *Bourdon 8' Bourdon 8' Salicional 8' Flûte 16'
Salicional 8' Mélodie 8' Viole de gambe 8' Unda Maris 8' Bourdon 16'
Gambe 8' Dulciane 8' Voix céleste 8' Flûte harmonique 4' Bourdon doux 16'
Flûte 8' Quintaton 8' Octave 4' Piccolo 2' Violoncelle 8'
Bourdon 8' *Prestant 4' Violina 4' Carillon III Flûte 8'
Prestant 4' Gemshorn 4' Flûte octaviante 4' Clarinette 8' Bourdon 8'
Violon 4' Flûte harmonique 4' Quinte 2 2/3' Musette 8' Flûte 4'
Flûte harmonique 4' *Nazard 2 2/3' Octavin 2' **Tuba 8' Bourdon 4'
Nazard 2 2/3' Piccolo 2' *Tierce 1 3/5' Tuba clairon 4' Mixture III
Doublette 2' *Tierce 1 3/5' Larigot 1 1/3'   Contre bombarde 32'
*Cornet V *Plein jeu harmonique III-IV Piccolo 1'   Bombarde 16'
*Grande fourniture II-IV Mixture III Mixture III   Basson 16'
Cymbale IV Basson 16' **Cornet V   Trompette 8'
Sesquialtera II Cor anglais 8' Basson 16'   Basson 8'
Bombarde 16'   Trompette 8'   Clairon 4'
**Posaune 16'   **Hautbois 8'
Trompette 8'   **Voix humaine 8'
Basson 8'   Clairon 4'
**Cromorne 8'    
Clairon 4'    

Légende :
*  : Ajouts en 1991
** : Jeux Cavaillé-Coll

Notes additionnelles :

Cymbale IV (Grand-Orgue) était III avant 1991
Larigot 1 3/5' (Récit) date de 1957
Contre bombarde 32' (Pédale) date de 1924

Autres caractéristiques :
90 jeux - 4 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes
Tirasses et accouplements usuels
Combinateur électronique
Pédales d'expression:Rec, Solo, Crescendo
Tremblant: Positif, Récit


Haut de page


Historique :



La musique d'orgue a presque 300 ans d'histoire à la basilique Notre-Dame de Montréal.

Le premier orgue, à un clavier manuel et dénué de pédalier, est installé entre 1701 et 1705, année où l'on commence à verser un salaire d'organiste. C'est sur cet instrument que Jean Girard, clerc sulpicien, arrivé de Bourges en 1724, jouera pendant plus de 40 ans. C'est lui qui apportera, en Nouvelle-France, le manuscrit maintenant connu sous le nom de Livre d'orgue de Montréal, le plus important manuscrit connu de musique française au XVIIè siècle.

En 1792, la paroisse fait l'acquisition d'un instrument du facteur anglais Holland (2 claviers manuels, pas de pédalier, 7 jeux). Le troisième instrument arrive à Notre-Dame par suite d'un échange avec la paroisse de Nicolet. Il est plus considérable que le précédent puisqu'il possède 23 jeux répartis entre 2 claviers manuels et un pédalier. Il servira jusqu'en 1858, année de l'installation d'un Warren de 20 jeux, instrument dont le devis original comptait 89 jeux répartis entre quatre claviers manuels et pédalier!

En 1885, le curé de la paroisse veut doter l'église du plus gros orgue du pays. Après avoir hésité sur le choix du facteur, le contrat est finalement accordé aux frères Samuel et Claver Casavant qui auront 6 ans pour réaliser le projet. à cette époque, les frères Casavant cherchent à appliquer, à l'orgue de Notre-Dame, les découvertes du Français Albert Peschard. Un des frères se rendra même en Europe pour s'enquérir des derniers développements concernant l'utilisation de l'électricité dans l'orgue.
L'instrument de Notre-Dame sera le premier grand quatre claviers (81 jeux) des frères Casavant. Il sera entendu la première fois, à la messe de Pâques, le 28 mars 1891. Il sera inauguré en mai suivant par une série de trois récitals d'un organiste américain. L'orgue de Notre-Dame n'est cependant pas complètement électrifié: le tirage des jeux et les pédales de combinaisons sont électriques mais l'orgue, à traction mécanique, utilise des machines pneumatiques.

Les frères Casavant eux-mêmes vont apporter des modifications à l'orgue en 1924: électrification et console neuve, ajout de la Bombarde 32' et de la Harpe (qui disparaîtra plus tard); le Positif devient expressif sous l'influence d'organistes éminents dont Marcel Dupré; on ajoute même les sommiers de la sixième octave si bien que les claviers manuels compteront 73 notes.

En 1936, on doit remplacer les sommiers originaux puisque la paroisse, durement touchée par la crise économique, ne chauffe pas suffisamment la basilique.

En 1957, l'Euphone 16' du Récit disparaît au profit d'un Larigot 1 1/3'. On installe la troisième console en 1962 et neuf ans plus tard, les sommiers retrouvent 61 notes et l'on enlève l'expression du Positif.

Finalement, en 1991, Casavant Frères apporte de nouveaux changements: ajout d'un combinateur électronique et de huit nouveaux jeux.

Signalons que tous les grands organistes français du XXè siècle (Widor, Vierne, Dupré, Marchal, Litaize, Langlais) ont défilé à la tribune de cet orgue.



Haut de page


Photos :

Montréal Basilique ND
                       

Montréal Basilique ND


Haut de page    Retour Canada    Retour tous pays