Orgues en France et dans le monde.

Retour Belgique       Retour tous pays                                                             Historique               Photos

Mons  (Belgique)                                       

Collégiale Ste Waudru

Delmotte, 1952
                                                                                             

Composition :

I. Grand Orgue II. Positif de dos III. Récit expressif Pédale
       
Bourdon 16' Principal 8' Flûte large 8' Contrebasse 16'
Montre 8' Cor de chamois 8' Salicional 8' Soubasse 16'
Flûte harmonique 8' Bourdon 8' Bourdon 8' Basse ouverte 8'
Bourdon 8' Flûte 4' Dulciana 8' Bourdon 8'
Prestant 4' Quinte 2 2/3' Voix céleste 8' Octave ouverte 4'
Flûte 4' Doublette 2' Prestant 4' Quinte 10 2/3'
Doublette 2' Plein-Jeu III Flûte 4' Bombarde 16'
Fourniture IV Cymbale III Nazard 2 2/3' Trompette 8'
Cornet V Trompette 8' Octavin 2' Clairon 4'
Bombarde 16' Cromorne 8' Tierce 1 3/5'  
Trompette 8'   Cornet V  
Clairon 4'   Bombarde 16'  
    Trompette 8'  
    Clairon 4'  
    Basson-Hautbois 8'  
    Tremolo  

Autres caractéristiques :
42 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes
Transmission électro-pneumatique des claviers et des jeux
Accouplements : II/I - III/I - III/II - I Sup/I - II inf/I - II Sup/I - III Int/I -III Inf/III - III Sup/III
Tirasses : I/P - II/P - III/P - P Inf/P - P Sup/P
1 combinaison libre - Appel tutti
Annulateur anches, annulateur mixtures, annulateur 16' manuels
Crescendo général

Haut de page



Historique :


Le magnifique buffet de style Louis XVI que l'on admire aujourd'hui dans la collégiale remonte à 1780, date de la construction d'un grand-orgue par ERMEL de Mons, pour l'abbaye cistercienne de Cambron-Casteau. Cet orgue comprenait déjà du matériel sonore de l'orgue précédent construit par Mathieu LE ROY en 1693.

Cet instrument a eu une histoire pour le moins tourmentée :

En 1783, l'Empereur Joseph II supprima l'abbaye. L'orgue fut remonté dans l'abbaye de Coudenberg à Bruxelles, qui venait d'être transformée en paroisse. A peine remonté, l'orgue fut redémonté et renvoyé à Cambron où l'abbaye venait d'être rétablie dans ses droits par le conseil du Hainault en 1789…Malheureusement, la révolution française passa par là et ferma le monastère. L'instrument fut démonté à nouveau et remisé.

En 1804, la collégiale décida de racheter l'instrument de Cambron.

En 1811, le facteur ERMEL, son constructeur, acheva son installation, rajoutant une bombarde à la pédale et agrandissant le buffet.

En 1822, l'orgue fut restauré par Louis FETIS.

En 1834, les frères VOLDER restaurèrent à nouveau l'instrument. Il y avait désormais 3 claviers de 54 notes. Les anches du Grand-orgue furent remplacées. Un cornet fut rajouté au récit. D'autres modifications de jeux furent également effectuées.

En 1844, il fallut à nouveau réparer l'instrument. Ce fut l'œuvre de Auguste Joseph RIFFART.

En 1864, de nouveaux travaux furent entrepris par Désiré CORDIER, qui remplaça notamment la soufflerie.

En 1875, Charles ANNEESENS de Grammont restaura une nouvelle fois l'orgue.

Le pire restait à venir : entre 1920 et 1930, un facteur amateur dénatura complètement l'instrument. il vida et détruisit en partie le buffet du positif et plaça un orgue pneumatique tubulaire de 25 jeux répartis sur 2 claviers et pédalier dans le buffet monumental. Pour permettre à l'organiste de voir ce qui se passait dans le chœur, il n'hésita pas à amputer la façade du positif d'un tuyau sur deux.

Cet instrument ne possédait que des jeux de fonds et d'anches de 16, 8 et 4' sans la moindre mixture, le registre nommé "fourniture" appelant en réalité le dessus de bombarde 16 du grand-orgue.

Peu de temps après ces travaux, Emile De BACKER était nommé organiste titulaire. Très vite, il se rendit compte de la pauvreté et du mauvais fonctionnement de l'instrument. A force de persévérance, il parvint à faire admettre le principe d'une reconstruction complète suivant les goûts du moment et l'évolution de la facture d'orgues.

En 1952, Maurice DELMOTTE construisit l'orgue actuel en conservant les rarissimes jeux anciens ayant échappé au massacre des années vingt. Il dut malheureusement enlever la montre 16' du grand orgue qui, devenue lépreuse, tombait en miettes.

L'orgue fut bénit en présence de la Reine Elisabeth, le dimanche 21 décembre 1952.

Voir le très beau site de la collégiale :      
http://www.waudru.be/fr/learn/030405.htm

Haut de page



Photos :

Mons Collégiale Ste Waudru

Mons Collégiale Ste Waudru                             Mons Collégiale Ste Waudru


Haut de page    Retour Belgique    Retour tous pays