Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 04/01/2018   Orgue Mascioni (2003) de l'abbatiale Saint Martin de Monreale (Italie).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Italie Région :  Sicile Province : Palerme Ville : Monreale Local : Abbazia San Martino Facteur : Mascioni Année : 2003
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour Italie Retour Italie
Photos
Autres caractéristiques : 51 jeux - 3 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes Transmissions mécanique des claviers et électromécanique des jeux Accouplements: II/I – III/I – III/II Tirasses : I/P – II/P – III/P 4 Combinaisons ajustables Appel Anches - Appel Mixtures. Tutti
La tradition fait remonter la fondation de l’abbaye au 6ème siècle par le pape Grégoire le Grand. Cette abbaye fut rasée au 9ème siècle par les sarrasins. L’abbaye actuelle remonte au milieu du 14ème siècle, fondée par six moines bénédictins venus de l’abbaye San Nicola, sur les pentes de l’Etna. La première église de taille modeste fut remplacée par l’actuelle abbatiale construite entre 1564 et 1595 et consacrée en 1602. Les 68 stalles du chœur datent de cette époque. L’édifice orienté du sud vers le nord, se compose d’une nef avec deux bas-côtés, d’un transept surmonté d’un dôme et d’un grand chœur avec chevet plat. La construction se distingue par sa sobriété, aussi bien à l’extérieur que dans sa décoration intérieure. On sait la présence d’un orgue dans l’ancienne abbatiale dès 1494. En 1594, un contrat fut passé avec le facteur Raffaele LA VALLE (1543-1621) de Palerme pour la construction du grand-orgue dans la nouvelle abbatiale, orgue dont nous admirons toujours le magnifique buffet, accroché au fond du chœur sur un piédouche. En 1753, l’orgue fut restauré par Ignazio FARACI et Baldassarre Di PAOLA d’Alcamo (Trapani-Sicile). En 1770 puis en 1784, Baldassarre Di PAOLA effectua d’importants travaux et porta l’instrument à 72 jeux sur quatre claviers et pédalier. En fait la console centrale disposait de deux claviers et pédalier et il y avait deux petites consoles disposées à deux mètres de chaque côté de la console centrale avec un seul clavier et pédalier. L’orgue complet devait donc être joué par trois organistes… De 1852 à 1856, l’orgue fut de nouveau reconstruit par le facteur Francesco La GRASSA de Palerme, dans le style de l’orgue précédent, comme le stipulait le contrat. Le nouvel instrument disposait de 47 jeux sur cinq claviers dont trois à la console centrale et un de chaque côté sur les consoles secondaires. La division d’orgue de Chœur se trouvait sur la console de gauche. En 1913, lors de la Réforme Liturgique, l’orgue fut transformé par le facteur palermitain Giacinto Micales LUGARO. Le nombre de jeux du grand-orgue fut réduit à 21 jeux avec deux claviers et pédalier. La division de la console de droite fut supprimée. La console de gauche avec la division d’orgue de chœur de LA GRASSA resta intacte, de même que le grand buffet. En 1953, le facteur Gaspare SCHIMICCI de Palerme ajouta quelques jeux et électrifia les transmissions. Il construisit une console détachée placée sous le buffet avec deux claviers et pédalier. La division d’orgue de chœur avec sa console gauche de La GRASSA fut conservée mais inutilisée. En 1985, la maison Giuseppe RUFFATI et Fils de Padoue (Italie), reconstruisit le grand-orgue en réutilisant une bonne partie de l’ancien matériel sonore. Une nouvelle console à transmissions électriques avec trois claviers et pédalier fut construite, réutilisant au premier clavier l’orgue de chœur de La GRASSA dont la console fut conservée. L’instrument avait alors 44 jeux. En 1998, a été initié le projet de reconstruction d’un grand-orgue neuf à trois claviers et pédalier avec transmission mécanique et la préservation et la restauration de l’orgue Positif historique. Le chantier a été confié à la maison MASCIONI d’Azzio (Varèse-Italie). Le nouvel instrument a été achevé en 2003. Il comporte 51 jeux sur trois claviers et pédalier avec des transmissions mécaniques des claviers et électromécanique des jeux. La console centrale a été reconstruite. La maison MASCIONI a réalisé un remarquable travail, redonnant à l’orgue neuf l’esprit de ses précédents constructeurs. L’orgue de chœur de La GRASSA a été restauré. Il n’est plus intégré à la console principale mais est joué de sa propre console historique en fenêtre à un clavier et pédalier dans le grand buffet, à gauche de la console principale. Le nouvel instrument a été inauguré en juillet 2003 par un récital de l’organiste concertiste Francesco FINOTTI.
Photo : ecodisicilia Photo : guidasicilia Photo : organiiorganisti Photo : ecodisicilia
L’orgue MASCIONI (2003)
Autres caractéristiques : 7 jeux - 1 clavier manuel de 51 notes et pédalier 12 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Tirasse permanente Zampogna 7 tuyaux (Cornemuse)
L’orgue La GRASSA (1856)
Photo : sabiana.it
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany