Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 04/06/2016 L’orgue Ducroquet (1847) de l’église Notre-Dame du Mont de Marseille (13).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Provence Départ. : Bouches-du-Rhône Ville : Marseille Local : Eglise Notre-Dame du Mont Facteur : Ducroquet Année : 1847
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Il y a eu sur ce lieu des sanctuaires religieux très anciens, sans doute depuis le 5ème siècle. En 1586, une église fut construite, consacrée à Notre-Dame du Mont de Rome. A la révolution, l’église fut vendue à un particulier puis rouverte au culte en 1801. Elle fut rachetée par la Ville en 1821. L’édifice a été reconstruit dans sa forme actuelle en 1823 et 1824. L’église a donné son nom au quartier et au canton. En 1802, les facteurs BORMES et CAZEAU construisirent un orgue neuf pour l’église. Il comportait 26 jeux sur trois claviers et pédalier à la française. La particularité de cet instrument résidait dans ses anches avec des corps en fer blanc. En 1823, l’instrument fut remonté dans la nouvelle église. En 1839, Fréderic CHOPIN y joua à l’occasion des obsèques du chanteur Nourrit. Il indiqua au curé à l’issue de la cérémonie que l’orgue ne valait rien et qu’il ferait mieux de le vendre…Ce qui fut fait en 1847 avec l’acquisition de l’instrument actuel. L’ancien orgue fut vendu à la paroisse d’Eyguières (Bouches-du-Rhône). Il vient d’être restauré par le facteur Pascal QUOIRIN. L’orgue actuel, de style romantique, a été construit en 1847 par le facteur Pierre-Alexandre DUCROQUET, successeur de DAUBLAINE-CALLINET à Paris. L’instrument avait 24 jeux sur 2 claviers de 54 notes et pédalier de 20 notes. La transmission était mécanique avec une console en fenêtre centrale. En 1895, l’instrument est restauré par la maison MADER-ARNAUD de Marseille qui ajoute trois jeux et refait l’harmonisation. En 1910, la maison MERKLIN-KUHN de Lyon effectue une nouvelle restauration et reconstruit la console. Les claviers sont portés à 56 notes et le pédalier à 30 notes. Une machine Barker est ajoutée au grand-orgue. En 1926, des travaux sont effectués par MERKLIN-KUHN. La transmission est transformée en pneumatique. De nouveaux jeux sont ajoutés au Récit. En 1937 et 1938, la même maison MERKLIN-KUHN agrandit l’instrument à 36 jeux, en revenant à un style néo-classique. Quatre jeux de pédale à transmission pneumatique sont ajoutés sous la tribune. Après la guerre l’orgue manque d’entretien et se dégrade rapidement, devenant injouable dans les années 1970. La partie instrumentale DUCROQUET a été classée aux Monuments Historiques en 1987. Entre 2007 et 2010, une restauration majeure a été confiée à la maison GIROUD et Successeurs de Bernin (Isère), dirigée par Jacques NONNET. L’orgue a été démonté. Le buffet a été restauré et a recouvré sa polychromie. La partie instrumentale originale a été restituée et quelques ajouts de MADER et de MERKLIN ont été conservés et restaurés. La mécanique, la console et la soufflerie ont été restaurées. Cet important et très beau travail s’est achevé en 2010 par l’harmonisation réalisée par Jacques NONNET. L’orgue a été inauguré par un récital de Daniel ROTH (St Sulpice – Paris) le 27 mai 2010.
Daniel ROTH - mai 2010 D. ROTH
Autres caractéristiques : 30 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I (16,8') Tirasses : I/P - II/P Appel d'anches : I - II - P