Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 02/06/2008 Mise à jour le 16/11/2010 L’orgue Silbermann (1710) de l’église St Etienne d’e Marmoutier (67). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Alsace Départ. : Bas-Rhin Ville : Marmoutier Local : Eglise abbatiale St Etienne Facteur : Silbermann Année : 1710 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos L’ancienne abbaye St Etienne remonte au 6ème siècle. L’abbatiale actuelle a été érigée à partir du 11ème siècle et jusqu’au 14ème. C’est pourquoi s’y mélange les styles roman et gothique. Elle est devenue église paroissiale en 1805. Elle possède un orgue exceptionnel. Il s’agit d’un instrument construit par Andréas SILBERMANN de 1707 à 1710. C’est le seul exemple qui nous soit parvenu de  la première période de ce facteur. Il est à comparer avec l’orgue d’Ebersmunter qui lui aussi nous est arrivé intact et qui date de la fin de la carrière de Johann Andréas. Sa conception est encore très marquée par le séjour passé par SILBERMANN chez le célèbre facteur parisien THIERRY. L’esthétique sonore et extérieure est très proche des réalisations de THIERRY, esthétique qui correspond au répertoire des François COUPERIN, Nicolas de GRIGNY ou Louis MARCHAND. Le buffet dessiné par SILBERMANN fut réalisé par Andréas BERDER de Strasbourg. A sa livraison l’orgue n’avait que 20 jeux sur deux claviers et pédalier mais était conçu pour être agrandi. En 1746, Johann Andrés SILBERMANN, son fils, a rajouté un sommier d’Echo de 25 notes doté de cinq jeux, un Cromorne au Positif de dos et quatre jeux à la pédale. En 1755, Johann Andréas a placé une soufflerie neuve. En 1765, 1767 et 1772, Johann Andréas a effectué des travaux d’entretien et de nettoyage. En 1789, l’orgue fut déplacé du transept sud à une nouvelle tribune au-dessus du portail ouest. On ne sait pas qui réalisa ce travail. En 1876, Charles WETZEL a effectué un relevage. Le Nasard a été transformé en Flûte 4’ et la Tierce supprimée. Grâce au manque de moyens de la paroisse, l’orgue a échappé à la modernisation souhaitée et proposée par WETZEL. En 1915, un pédalier neuf fut installé et les tours de la pédale remontées pour libérer de la place autour de l’instrument. En 1954, une Association pour la restauration de l’orgue fut créée. Cet orgue était en mauvais état mais quasiment intact. En 1955, Alfred KERN et Ernest MULHEISEN purent réaliser cette restauration. Une nouvelle Tierce fut placée au Positif de dos, la Flûte 16’ et la Bombarde de la pédale qui étaient attaquées par les vrillettes furent remplacées par des copies. L’étendue du pédalier fut portée de 25 à 27 notes, sur les conseils d’Albert SCHWEITZER. Cette restauration, exemplaire pour l’époque, valut à cet orgue une renommée internationale. La partie instrumentale a été classée « monument historique » le 24 septembre 1971 alors que le buffet l'a été le 6 décembre 1972. En 2010, le facteur Quentin BLUMENROEDER de Pfaffenhoffen a effectué un relevage. La Tierce du Positif a été reconstruite et la Flûte de 16’ de la pédale de SILBERMANN a été restaurée et remise à la place de celle de 1955. La console a également été restaurée et le pédalier et le banc remplacés par des neufs. Trois soufflets neufs ont été construits. Autres caractéristiques : 28 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Traction mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tremblant doux Sommiers à gravures, en chêne Diapason: La = 395 Hz - Tempérament égal Ewald Kooiman Orgue et Cors de chasse JS Bach Toccata BWV 913 Messe St Hubert